vacances pratiques


Version imprimable

Ma journée à moi de la femme




Que la femme soit l’avenir de l’homme… Je m’en fiche. La mienne est trop importante dans ma vie pour que je la partage avec le reste de l’humanité. Aussi, quand je vois que l’on fait toute une journée «politiquement correcte» sur la femme, je suis attristé. N’y penser qu’un jour est le summum du marketing inutile. Dans le voyage, les femmes sont essentielles… Que ce soit au niveau du choix familial, dans la gestion et l’organisation de la distribution ou plus simplement sur le terrain. Seuls quelques imbéciles pensent encore que l'homme est supérieur à la femme. Nous avons désormais 364 raisons pour ne pas les oublier.

Vous et moi savons que nos compagnes féminines ont, sur bien des points, plus d'intelligence que nous les hommes. Depuis dix ans, pas une enquête réalisée sur le voyage ne fait oublier cette réalité : la « mater » au sens latin et affectif du mot règne en maîtresse femme sur le monde des vacances. Elle choisit, compare, organise et gère sur place la vie de tout son petit monde. La convaincre c’est vendre !
Autre exemple : Jet Tours. A sa tête, une femme, Laurence Berman. Autour d’elle, pas mal de femmes : de la production à la gestion. Résultat, les catalogues édités depuis trois ou quatre ans sont des chefs d’œuvre de féminisme, de charme et d’efficacité. Pas de mots inutiles, mais des explications directes, simples et formidablement adaptées aux attentes des clients et clientes. Une vraie transformation dans le monde du voyage. Et sur le terrain, que dire de celles qui, dans le monde de l’hôtellerie, gère les coulisses des palaces, des restaurants ou du transport aérien !
Activer, sur une journée, la bonne conscience des machos ne suffit pas à changer le quotidien des femmes. Les payer à leur juste prix, comprendre que la maternité n’est pas une "erreur" professionnelle, accepter leurs idées et les différences, voilà ce que méritent nos compagnes.
Permettez-moi de terminer ce billet en évoquant ma femme. Elle est en reportage pour quelques jours. Et bien, chaque jour d’absence me fait penser à elle.
Autant vous dire que le 8 mars, pour moi c’est peanuts.

Marcel Lévy
ml@vacancespratiques.com

Jeudi 8 Mars 2007