Les voyages forment… les couples



On savait que les voyages favorisaient les rapprochements. En vacances, c’est souvent le rabibochage des couples en perdition… à moins que le déplacement ne scelle définitivement la rupture. Mauvaise pioche. Mais il y a désormais un nouveau genre de rendez vous, moins exotique, dans les transports de banlieue: le "dating", à vivre à Berlin.

Les vols au long court, c’est bien connu pour favoriser la conversation. Comme dans une bulle, chabadabada, c’est ainsi que Monsieur Karembeu a rencontré sa futur Madame, que le Prince Albert aurait fait connaissance de son ex, hôtesse de l’air. Bref : le voyage fait souvent battre les cœurs. Mais maintenant, on peut compter aussi sur les trains de banlieue pour rencontrer l’âme sœur ! Autant rentabiliser son déplacement, non ? C’est en tous cas ce que semblent penser les berlinois, qui bénéficient d’un service digne du « speed dating » avec le site Internet "Augenblicke" ("Moments") de leur compagnie de transports en commun, la bvg. Ce site (www.bvg.de/augenblicke), une première selon ses créateurs, a été cliqué plus d'un million de fois depuis son lancement lors de la dernière Saint-Valentin, le 14 février dernier. Les règles sont limpides : les passagers qu'un simple regard échangé a bouleversé peuvent utiliser un pseudonyme et poster un message que la BVG enregistrera avec la rame, le tramway ou la ligne de bus à l'heure correspondante. Si un visiteur ou une visiteuse de ce site se reconnaît dans une description, il ou elle pourra répondre sur le site en ouvrant une boîte de courrier électronique privée, pour communiquer avec la personne de ses rêves et échanger des messages en toute discrétion. Voyons les messages. Un dénommé "Greeneye" frappé par la flèche de Cupidon, écrit : "Tu portais un bouquet de fleurs. Nous sommes montés à Friedrichstrasse et comme j'étais assis, j'ai senti ton regard. Je ne pouvais ni éloigner le regard ni te regarder dans les yeux, et j'étais contraint de sourire. C'était des moments magiques, incroyables". Ou encore : "Vous êtes descendu à Treptower Park et hélas je n'ai pas couru après vous alors que vous étiez si mignon", écrit une jeune fille. Classique, finalement ! Selon le porte-parole de la BVG, la compagnie filtre et permet aux utilisateurs de son site de proscrire les messages pénibles ou oscènes. La compagnie publique de chemins de fer Deutsche Bahn a décidé de suivre l'exemple. A la Saint-Valentin, elle va faire démarrer des trains avec une offre de "Flirt Express" dans quinze villes dont Berlin, Dresde, Francfort et Hambourg. Durant les deux ou trois heures du voyage, un "speed dating" aura lieu, avec des célibataires changeant de siège et d'interlocuteurs toutes les cinq minutes. Si étincelle il y a, les participants pourront faire plus amplement connaissance autour de tables spécialement réservées près des gares par la Deutsche Bahn. Qui a dit que les allemands n’étaient pas romantiques ? Nous on a Libé pour déclarer sa flamme, et eux les transports en commun !

Annie Fave
af@vacancespratiques.com

PS: Au fait, la Saint-Valentin, c’est demain : un p’tit tour dans un train, chéri?

Mardi 12 Février 2008
pub
pub