vacances pratiques


Version imprimable

Les rois du vélo




Pas question de musarder dans la campagne ou la fraîcheur des collines, il s’agit d’éviter motos, bus et autres voitures dans les rues de Paris: un systèmes de location de vélos sera mis en service cet été par la mairie de la ville à prix modique, pour encourager à la découverte.

Nul doute que l’intention est louable. Et sur abonnement, le prix de la location sera totalement symbolique : un euro la journée, 5 euros la semaine. Hors abonnement, la première demi-heure d’utilisation sera gratuite, il faudra ensuite compter un euro la demi-heure. Le vélo, couleur "gris souris nacré", disposera d'un panier de grande capacité, d'un système de changement de vitesse rapide sans risque de déraillement et d'une béquille haute stabilité. Facile à trouver, précise le communiqué de la mairie de la capitale : les travaux pour l'installation de 1.000 stations de vélos en libre-service à Paris débuteront la première semaine d'avril sur la chaussée ou des trottoirs élargis ainsi que sur des placettes.

Petit souci : la formation des risque-touts est-elle comprise ? Car si aujourd’hui bien peu de vélos respectent les feux rouges ou les stops (pour ne pas casser leur élan, disent-ils), les voitures et scooters ne font guère d’efforts pour protéger les bicyclettes. Et manifestement les autobus apprécient peu de partager leur couloir, si bien qu’il faut être un peu candidat au suicide pour s’y risquer.
Autant l’initiative -déjà ancienne, pionnière en la matière- de La Rochelle semblait pertinente, dans une ville peu vallonnée et moins encombrée, autant cette fois il semble bien que l’initiative soit dogmatique. L’incivisme étant une absence de vertu tellement partagée, faut-il encourager les citadins voire les touristes à se risquer dans la jungle des rues parisiennes ? Il faudra pour le moins les doter d’une bonne assurance.

Anne Le Goff
alg@vacancespratiques.com

Jeudi 15 Mars 2007