Les particularismes



L’originalité, le dépaysement, en un mot, les particularismes locaux, voilà ce qui fait le sel du voyage. Et à mesure que l’on peut manger dans l’Hexagone des pizzas, des nems, jouer du djembé ou enfiler une djelabah, on peut se demander si la mondialisation ne les tue pas ces particularismes. La réponse nous vient de Finlande : comme Astérix face aux gaulois, les îles Aaland luttent contre Bruxelles.

Aaland, vous connaissez ? Un petit archipel de Finlande, tout là bas au bout de l'Europe. Pas plus de 25 000 habitants, il vit du tourisme et d’une spécialité : le snus. Ne se prononce pas aussi simplement que cela s’éternue, c’est du tabac à chiquer. Un bon vieux tabac des familles, qui se présente généralement comme un petit sachet de thé, à placer entre la lèvre supérieure et la gencive. Du plus seyant pour le sourire. Le problème, c’est que ce tabac là, il est désormais interdit en Europe. Et la Finlande, et encore plus les îles Aaland, c’est en Europe, piétine Bruxelles! Voilà la capitale européenne qui annonce vouloir demander à la Cour de justice d’infliger à la Finlande une belle amende de plus de 2 millions d’euros, avec une pénalité journalière de 19 828,80 €. Je voudrais bien connaître celui qui l’a établi, le montant de la pénalité. Il doit être bien torturé du bulbe, pire que s’il avait chiqué du snus, c’est dire !!
En attendant, c’est la crise aux Aaland, où le snus est vital pour l’économie. D’autant qu’il y a comme une injustice, vu que la Suède, elle, a une autorisation spéciale pour le fameux tabac, et elle ne se gênera pas pour le vendre sur les ferries qui desservent les Aaland... Argggg, de quoi leur couper la chique, aux Aalandais !

Annie Fave
af@vacancespratiques.com

Dimanche 28 Octobre 2007
pub
pub