vacances pratiques


Version imprimable

Les joies du touriste-conducteur




Trois jours de week-end, c’est formidable : la détente, la bonne compagnie, éventuellement le soleil. Mais gare, il faut bien choisir sa destination ! Dans certains cas, le rêve peut devenir cauchemar… de bouchons.

Prenez l’exemple de Dubaï, destinations 4 jours/ nuits plutôt sympa pour ceux qui aiment l’excentricité, le toujours « plus » d’une destination qui invente en permanence pour garder l’attraction. Un vrai Las Vegas du Moyen Orient. Léger défaut : la circulation. C’est Directours qui le remarque dans sa dernière newsletter: malgré les axes très larges, la densité est telle que la plage la plus belle, située au sud de la ville, est souvent plus accessible…du pays voisin ! Abou Dhabi est à une heure d’autoroute, l’aéroport de Dubaï à une heure d’embouteillages. Il faut choisir selon son degré de patience.
Londres est une destination à choisir définitivement en Eurostar, les aller-retour entre le centre-ville et les aéroports sont terribles en voiture. Et à Los Angeles (qui n’est pas une destination week-end, je le concède), les statistiques viennent de le révéler : les habitants passent 3 jours par an dans les bouchons ! Le bonnet d’âne de la congestion routière. C’est pas beaucoup mieux à New-York. Pare-choc contre pare-choc, la moyenne américaine est d'ailleurs de 38 heures par an dans les embouteillages…et 100 litres d’essence gaspillés par an. De quoi partir en week-end….

Anne Le Goff
alg@vacancespratiques.com

Jeudi 20 Septembre 2007