vacances pratiques


Version imprimable

Les aventures de «Sarko Maltese»




«Nico Boat People», «Le chevalier maltais», «Ca commence Malte»*... Depuis deux jours les critiques ont fusé sur le choix des dernières vacances de Nicolas Sarkozy, simple citoyen. Chacun jugera du bien fondé ou non de ces attaques mais force est de remarquer que les professionnels français du tourisme s'étonnent : «Pourquoi diable est-il parti à l'étranger alors que la France, première destination mondiale pouvait offrir une étonnante diversité de séjours, luxueux ou non». Et de s'inquiéter sur le poids du tourisme dans le prochain gouvernement!

Pour les Tours Opérateurs, le choix du futur Président de la République est un signe fort qui invite les français à dépasser leurs propres frontières pour aller voir ce qui se passe ailleurs. De fait, Nicolas Sarkozy a respecté le choix de la majorité... des français en vacances: la Méditerranée, à 68%. Ok, le bateau (estimé à 200 000 € la semaine) est loin d'être celui de Monsieur tout le monde, mais regardons le bon côté des choses. Le navire prêté par un ami fortuné peut être considéré comme un « hébergement non marchand ». Il n'a rien payé, comme beaucoup de nos concitoyens qui font le choix d'amis (et de leur résidence de vacances) pour leurs séjours d'été. Et puis, le Président a le mérite d'être cohérent : il est parti en famille, comme 70% d'entre nous. Rien à redire : Nicolas Sarkozy est donc en conformité avec les divers sondages sur le sujet.
Oui, mais... Avec 77% des français qui partent en France, on comprend l'inquiétude des Comités Régionaux du Tourisme (20 régions sont gérées par la Gauche). Il y a tant de belles choses à voir dans l'Hexagone que la «fuite maltaise» de Nicolas gêne un peu. Il reste que Nicolas va passer 1825 jours à gérer la France. Son dernier bon souvenir de simple citoyen sera un voyage à Malte. Nous sommes ainsi nombreux à nous rappeler de bons moments de voyage. Je ne pense pas que, pour lui, on trouvera son carnet maltais de voyage sur internet. Mais, juste une chose Monsieur le Président : Si vous avez aimé vos vacances, n'oubliez pas le tourisme dans vos grands projets pour la France! On compte sur vous.

Marcel Lévy
ml@vacancespratiques.com

* Ces titres sont empruntés aux éditorialistes de la presse quotidienne et nationale publiée le 9 mai.

Jeudi 10 Mai 2007