vacances pratiques


Version imprimable

Le sens aigu du sable blanc


A lire sur les forums ou les comparateurs de voyages les commentaires qui président au choix d'un voyage, je suis surprise parfois de voir que le prix est devenu le seul élément de choix. Un peu comme si, plutôt que d'acheter une bonne baguette, juste une fois dans l'année, on préférait prendre du 80, du 87 ou du 95 centimes... Sans même savoir où est la différence. Prenons un exemple simple : le sable ! Ca a l'air de rien, ces petits grains, mais à y regarder de plus prêt... Le sable n'est pas le même partout.



Faut-il favoriser le "farine" qui poudre sous les pieds ? Le coralien, qui pique légèrement ? L'industriel qui ressemble à une terrasse de jardin avant l'arrivée du ciment ? Le noir qui inquiète et crisse sous les pas ? Pas moins d'une centaine de sables sont ainsi disséminés sur la planète. Tous symbolisent les vacances. Tous sont différents. Et je peux vous certifier que, selon le lieu de villégiature, les vacances n'ont pas le même goût. Ceux qui ont grandi à Nice ou Etretat savent à quel point les galets - somme toute du sable de gros calibre - sont loin d'être les meilleurs amis du vacancier.
Au delà du sable, prenons les palmiers. Là non plus, ils ne se ressemblent pas. Les petits rabougris de Marrakech qui manquent d'eau, les majestueux de Tozeur, les alignés de Los Angeles, les lisses de Bali, les piquants de Malaisie, les dattiers d'Algérie. Le tour du monde est sans limite ! Et l'image du palmier penché sur la plage de sable fin, indolent, est la plus belle pour le symbole du "farniente". Vous voyez, sans même parler d'argent on se croit déjà en vacances.
Laissez moi ajouter la touche de bleu, le ciel. Savez vous que les pilotes disent que le ciel a plus d'une profondeur ? Selon le peintre des étoiles, Azriel Asam, "Il y a cent couches de bleu et autant de noir. Cent millions d'étoiles et un seul ciel". Alors la prochaine fois, même en gardant l'œil sur le prix du voyage, allez voir dans le détail les couleurs de vos prochains vacances. Je pourrais même suggérer d'en pressentir les odeurs car la mer n'a jamais la même senteur que ce soit en Mer Rouge, en Tunisie, au Maroc ou au Sénégal. On essaye ?

Annie Fave

Vendredi 4 Mars 2011