vacances pratiques


Version imprimable

Le radeau de la Méduse




Profession ? Ramasseur de méduses ! Un métier certes original, mais malgré tout de plus en plus couru ces temps ci, sur les plages de la Côte d’Azur. Car l’alerte est donnée de Cannes à Cagnes : gare aux tentacules !

Ça gratte, ça chauffe, ça pique bref, ce n’est pas la plus agréable des rencontres dans la mer : les méduses, poussées par le vent, sont arrivées ces derniers jours sur plusieurs plages de la Côte d'Azur. En général pas de quoi fouetter un chat, mais les pompiers et secouristes sont tout de même intervenus plus de 500 fois, mardi, entre Cagnes-sur-Mer et Antibes ! Les petites brûlures pourraient se passer d’eux, mais les pompiers ont du faire une véritable «opération de sauvetage» pour des jeunes gens qui se sont retrouvés encerclés sur un radeau. La méduse est fourbe. Mais le maire peut être plus futé qu’elle : celui de Cannes a fait comme les autorités monégasques, il a déployé des filets sur la plage du Trou de l'Ancre à la Bocca et la plage de Macé sur la Croisette. Ce qui aura un double avantage : empêcher les méduses de piquer… et retenir les immanquables déchets des estivants de partir au large ! Une brigade d'intervention rapide, chargée de ramasser les méduses en mer et sur les plages, est en activité à Antibes. En 2006, elle en avait ramassé 10 tonnes ! Les Pelagia noctiluca, espèce la plus commune sur la côte, n’ont plus qu’à bien se tenir. L’espèce, à longues tentacules, est très urticante. Mais dame nature ne fait peut-être là que renvoyer à l’homme la monnaie de sa pièce : elle est désagréable, mais la reproduction de ces méduses est favorisée par le réchauffement climatique….

Annie Fave
af@vacancespratiques.com

Mercredi 16 Juillet 2008