Le même hôtel, 19 fois dans la journée !



La statistique, quand c’est bien fait, c’est comme la science: plutôt clair et carré. Des faits précis et sans interprétation. Avec les ordinateurs, rien de plus facile, il suffit de chercher, compter, analyser et restituer ! En fait, il faut juste de prendre le temps nécessaire à l’obtention des résultats souhaités. C’est ce qu’a fait Pierre Roundelet, jeune étudiant lyonnais qui s’est intéressé aux « répétitions de produits » sur le net. En clair, en une journée combien de sites viendront, à priori, vous vendre le même produit. Trois domaines d’intérêt dans son étude : la photo, la vidéo grand public et le voyage. Et pour obtenir de bons résultats, notre jeune statisticien s’est inscrit à plus de 400 newsletters. Résultat: tous les prix sont disponiblespour une même chambre d'hôtel. Mais ils ne sont pas comparables!

Autant le dire, il a fallu à Pierre plus de 9 mois pour collecter les données et quatre de plus pour les traiter. Incontestablement, la photo attire le client. En 1 jour, l'appareil Canon 450 D est apparu sur quelques 190 newsletters de boutiques en ligne ! Encore mieux pour la vidéo. Les dernières super productions attirent le vendeur. Pour les « cht’is », le DVD a été proposé plus de 310 fois en six jours ! Et le voyage dans tout ça? Dans ce secteur, ce sont les hôtels qui se battent en duel sur le net. Le même établissement du Maroc, sans trop d’intérêt à priori, a été vendu sous 19 présentations différentes en trois jours. Côté prix… Du simple au double ! Incroyable à une époque où les tarifs sont serrés et analysés, seconde après seconde, par des comparateurs de tout poil. « Oui mais » ,précise Pierre, «Pas une seule offre n’était identique autour de l’hôtel mis en avant. Demi-pension, pour l’un, pension complète pour l’autre. Une chambre Deluxe, identique à la présentation d’une chambre supérieure voire même une suite junior qui pourtant n’existe pas dans la liste des catégories de chambres proposés par l’hôtel». Au final, seul l’habillage fait le moine. D’autant qu’un tour sur un site hôtelier spécialisé renvoie tout le monde dans les cordes ! Avec le prix du billet d’avion, en low cost, bien malin qui arrivera à calculer la part de l’hébergement dans les offres globales.
So what ? On peut penser qu’une telle étude ne dévoile pas de secret majeur. Pourtant, aux Etats Unis voila que se développent de nouveaux types de moteur. Des engins qui iront chercher à la fois dans les descriptifs rédactionnels mais aussi sur les sites des groupes hôteliers, les serveurs participatifs voire même les agences de voyage. Au final, le résultat devrait être plus que séduisant. Enfin, le meilleur prix à la meilleur date et sans aucune pollution marketing. J’achète d'avance.

Marcel Lévy

Mercredi 18 Février 2009
pub
pub