vacances pratiques


Version imprimable

Le lundi…au bureau




Fini, le lundi au soleil espéré par Claude François : même le lundi de Pentecôte est désormais travaillé. Après les cafouillis, la norme s’est installée et les voyagistes en témoignent. C’est désormais un lundi travaillé. Sauf pour les enfants. Quel bazar !

Chômé ou travaillé ? C’est Jean qui rit et Jean qui pleurt ! Depuis 3 ans, la question est toujours aussi mal réglée. Le gouvernement a réaffirmé son attachement de principe à cette « journée de solidarité », mais dans les faits, ce sont surtout les entreprises privées –qui paient une taxe supplémentaire- qui appliquent la journée de travail en plus, alors que dans la Fonction publique d’Etat (Education nationale par exemple), dans les hôpitaux ou à la Poste, le lundi reste non travaillé. Mais l’un des jours de repos « flottant » a été supprimé. Des négociations ont également eu lieu à la banque et dans la plupart des grandes entreprises, où là aussi le jour férié a été maintenu, contre une journée de RTT en moins. Moralité, il reste deux mondes en parallèle, ceux qui travaillent et les autres, tout le monde ayant effectivement perdu une journée de repos. Et environ 60% des salariés ne travaillent pas.
Pas de question sur les objectifs, si l’argent récolté (quelques 1,9 milliards d’euros, versés à la Caisse Nationale de Solidarité pour l’Autonomie) va bien où annoncé. Mais résultat : les gamins sont à la maison, Papa et maman bien souvent au boulot. Coup de chance, les métros et les bus fonctionnent normalement. Pas de chance pour le train, c’est le trafic d’un samedi… Quelle galère !
En tous cas, c’est clair, ce n’est généralement plus un week-end pour partir : les voyagistes le disent tous, alors que les ponts si nombreux cette année au mois de Mai ont été utilisés pour voyager (plébiscités, dit même Expédia !), ces trois jours ressemblent à une morne plaine. Peut-être qu’avec 3 jours de dispo, pour ceux qui les ont encore, on ne va pas au bout de l’Europe mais seulement chez Mamie, qu’on a justement boudé les week-ends de 4 jours ? Economique et affectueux, pas mal non plus…

Annie Fave
af@vacancespratiques.com

Vendredi 25 Mai 2007