Le juste prix



Entre avalanche de bons prix de dernière minute et propositions d’achats en avant-première, quel est le bon prix ? Si j’achète juste quand j’en ai envie et besoin, est-ce que je ne me fais pas avoir ? Bref avec la période de soldes permanentes comment, aujourd’hui, déterminer la valeur exacte des voyages, voilà bien la question !

La newsletter de Vacances Pratiques le montre tous les jours, en période de crise, les promos abondent. Et comme les tour-opérateurs espèrent engranger des commandes à l’avance et se faire un peu de trésorerie, ils font également des tarifs « bons plans » sur les voyages du printemps voire de l’été prochain. Et les réductions peuvent atteindre 40 ou 50% ! Oui mais alors, à quel moment faut-il acheter pour avoir le juste prix ? Très tôt, c’est bien si l’on a un agenda de postier calé six mois à l’avance, mais ce n’est pas le cas le plus fréquent. En dernière minute c’est génial, mais je n’ai plus toujours le choix de la destination ou la quantité de places pour toute ma petite famille. Et il reste la vraie question : quelle est aujourd’hui le vrai prix d’un séjour d’une semaine en pension complète en Tunisie ? 450, 500 euros ? Oui, mais pour ce prix là, aérien inclus, est-ce que ce sera vraiment bien ?
Les réflexions recueillies hier après midi devant une vitrine d’agence de voyages laisse imaginer les abîmes de perplexité devant lesquels se trouvent aujourd’hui plongés les voyageurs Lambda. Les soldes se multiplient, et il devient difficile de leur donner une valeur aux vacances, ici ou là, sans avoir le sentiment de se « faire avoir » ! Certes, le juste prix est sans doute celui que l’on est prêt à mettre pour une prestation donnée, mais… comment savoir s’il ne faut pas attendre demain, qu’elle baisse ? Vaste dilemme….

Annie Fave
af@vacancespratiques.com

Jeudi 27 Novembre 2008
pub
pub