vacances pratiques


Version imprimable

Le grand succès du Camping Car


Beauf, sans intérêt, peu attractif...On aura tout lu et tout vu sur le camping car, présenté comme le moyen de transport préféré des "vieux", à la recherche de quelques sensations vécues à l'époque où Katmandou comme Goa étaient les destinations préférées des routards en fourgonnette Volkswagen. N'en déplaise aux aigris, le CC, comme disent les spécialistes, est devenu plus qu'une mode. Un art de vivre.



Dans quelques jours, du 1er au 9 octobre, ouvrira au Bourget le salon des véhicules de loisirs. Car ce n'est plus une mode, c'est une vague de fond: cet été, pas une route sans ce véhicule. Au Salon, plus de 100 000 passionnés viendront découvrir les nouveautés 2012 et passer commande du véhicule ou des accessoires associés. Mais au delà de la technique qui fait choisir un "intégral", une "capucine" , un "profilé", c'est l'usage qui est le plus intéressant à analyser. Passons sur les lieux communs, indépendance ou liberté, pour évoquer ce qui est l'essence même du CC : la découverte. Et les familles ne s'y trompent pas. Chez certains loueurs, la demande a explosé et il a été impossible de satisfaire tout le monde cet été. Car le voyage en camping-car permet d'aiguiser la curiosité et de changer son itinéraire au fil du déplacement. Finis les points à points imposés. Aujourd'hui, on se pose là où l'on veut en savoir plus. Au coin d'une placette provençale, sur un plateau isolé, à deux pas de la mer... Difficile de faire mieux.
Au delà de cette seule approche francophone, le CC a conquis l'Europe et le monde. Découvrir le Canada ou les Etats unis avec des engins hors normes, comparable à de vrais petits studios, est devenu une demande forte chez les voyagistes. Pour aller au delà des préjugés, il faut l'avoir fait une fois pour comprendre le plaisir que l'on y trouve. Et constater que la rusticité apparente cache un vrai confort et demande un certain budget: le véhicule, équipé d'une cuisine complète, du satellite, de plusieurs lits, atteint parfois le prix de quelques 100 à 300 000 euros ! Le prix d'une maison secondaire, la mobilité en plus. Pour certains spécialistes de l'hôtellerie de plein air, le camping-car est l'évolution annoncée du mobile home qui pullule dans les campings modernes. Certaines régions l'ont compris, d'autres, loin derrière, jouent le jeu des interdictions et des contraintes. 2011 marquera un tournant dans le tourisme mobile. Ne soyez pas étonnés si demain, vous aussi, vous succombiez aux charmes de ce nouvel outil de voyage.

Marcel Lévy

Vendredi 16 Septembre 2011