Le froid donne des envies de soleil !

C'est un indicateur très net au Québec : dès que la première neige arrive, les rues se vident et les agences de voyages font le plein ! Tous ceux qui ont la possibilité de partir lèvent le camp vers la Caraïbes et le soleil. Un exemple que nous aimerions bien suivre !



Heureux les retraités qui peuvent disposer de leur temps : bien sûr il faut en avoir les moyens mais la tentation est grande de suivre l'exemple de nos amis canadiens et devant la grande vague de froid glacial, de filer vers le sud comme des oiseaux migrateurs. Le Sénégal ne semble pas forcément la meilleure option avec ses incertitudes politiques, cela pourrait être le Golfe, le Kenya, l'Afrique du Sud ou le Pacifique, version îles avec Maurice ou les Seychelles (c'est la pleine saison estivale). Ou une option Ouest: les Antilles, Saint Barth, Saint Martin,... De quoi rêver ! C'est cette envie de chaud au plein cœur de l'hiver qui a créé le tourisme à Cuba ou en République dominicaine il y a 30 ans, précisément pour répondre à ce besoin intense de réchauffer les vieux os. Cela a donné du meilleur et du pire : la rencontre entre des cultures différentes mais aussi la construction de zones plus que sécurisés qui, du côté de Cancun par exemple, font ressembler les resorts de retraités à des ghettos du troisième âge. Efficaces, mais pas toujours enthousiasmant !

Il reste que c'est à cette saison que l'on mesure à quel point le soleil est une matière première que les pays du sud peuvent valoriser, comme d'autres ont le pétrole. A condition de savoir intégrer le tourisme dans une filière responsable, qui profite à l'économie locale sans en détruire ni les fondements ni l'environnement. Une vraie gageure, que certains ont totalement ratée. Mais il reste tant à faire ! A nous, touristes, de savoir guider, avec nos pieds, ce vers quoi nous voulons que le monde tende. Les agences de voyage commencent à savoir nous guider, à nous de booster leur réflexion !

Annie Fave

Vendredi 3 Février 2012
pub
pub