Le clavier au bout des doigts du voyageur

Quelle place pour l'agence de voyage, demain, dans l'organisation de nos vacances ? Ce thème était parmi d'autres au programme du congrès du réseau AS Voyages, l'un des plus importants réseaux d'agences en France. On comprend bien qu'avec le développement d'internet et notre curiosité naturelle, nous sommes guettés comme le lait sur le feu par ces boutiques qui se sont fait une spécialité de nous faciliter le voyage.



L'internet prend de plus en plus de place dans nos vies quotidiennes. Pour échanger, nous informer mais aussi, et de plus en plus, acheter. C'est ainsi que plus de 30 milliards d'euros ont été dépensés par internet cette année en France, contre 25 milliards en 2009. Ces chiffres, de la Fédération du e-commerce et de la vente à distance, placent en tête le voyage: premier marché, qui représente à lui seul 10 milliards de dépenses! On se doute que le prix des billets d'avion étant ce qu'il est, c'est assez logique que la vente de voyage soit en tête, devant les vêtements, les livres ou le maquillage!

Il reste que cette évolution risque de mettre sur la paille les agences qui, si elles ne distribuent pas elles mêmes en ligne, vont laisser leur passer un marché sous le nez. Comme en plus les compagnies aériennes vendent en direct et les hôtels aussi, quelle place pour l'agence aujourd'hui ? Le conseil. La confiance. Le contact et la qualité. Bref, la relation humaine! A condition que les prix en agence soient les même que ceux qui ont été repérés en ligne puisque très souvent, Les clients que nous sommes vont se renseigner sur le net et passent à l'agence, pour vérifier et valider leur choix. Pour l'instant, les agences en ligne transforment 2% des ventes, tandis que les agences traditionnelles en sont à 55%. Dans un monde de plus en plus virtuel, l'humanité fait la différence. Ouf !

Annie Fave

Jeudi 9 Décembre 2010
pub
pub