La révolte des voyageurs

On connaissait "Le cave se rebiffe" et ses célèbres répliques d'Audiard, et il faut se demander si la révolte qui gronde du côté des voyageurs ne va pas faire dire, un de ces jours, qu'ils en ont assez d'être pris pour des "thons", si vous voyez ce que je veux dire. Non, tous les voyageurs ne sont pas des terroristes en puissance, mais la paranoïa gagne !



En ces fêtes de Thanksgiving, l'une des périodes les plus chargées de l'année dans le transport américain (plus de 400 vols supplémentaires sont programmés), la révolte gronde. Depuis le 1er novembre, les contrôles de sécurité se sont en effet renforcés aux Etats-Unis. Les agents n'ont plus à "palper" les voyageurs avec le dos de la main et un minimum de délicatesse, comme ils étaient invités à la faire jusqu'ici, et même si les agents féminins contrôlent les dames et les agents masculins les hommes, le fait de se faire contrôler à pleine main est singulièrement mal vécu. Les témoignages se sont multipliés dans la presse pour détailler les excès de la manipulation, et beaucoup vivent l'inspection comme une intrusion dans leur intimité.

Dans le même temps les files d'attente s'allongent avec la multiplication des scanners corporels accusés, eux, d'être encore plus intrusifs. Et là aussi les témoignages tournent sur internet de vidéo détaillant l'inimité des voyageurs lue par les machines, preuve que la discrétion de ces engins est toute relative. Au point que plusieurs associations US de passagers ont lancé un appel boycott des scanners pour demander un contrôle de sécurité manuel! Provoquant, là aussi l'allongement des files d'attente.

Et on arrive à la quadrature du cercle: tous les passagers, en France comme aux US, réclament la sécurité de leurs transports, ce qui passe par des contrôles. Mais comme le disait Talleyrand, "Tout ce qui est excessif est insignifiant". Au sens propre: n'a plus de sens! D'où une révolte qui gronde, et allonge les délais des contrôles. Aux dernières nouvelles, il fallait arriver cette semaine trois heures à l'avance pour décoller sur des vols domestiques...

Annie Fave

Vendredi 26 Novembre 2010
pub
pub