La qualité, çà s’apprend ?

Deux millions d’euros, c’est le montant alloué par le Ministère du Tourisme à une campagne sur le label Qualité Tourisme. Objectif : faire adhérer les professionnels au label, et faire savoir son existence à la clientèle.



Avec le mauvais esprit qui nous caractérise, devons nous en conclure que les professionnels n’ont pas, d’emblée, le souci de la qualité ? Et les clients, donc, ils ne se sont pas aperçus que les professionnels français avaient un grand souci de satisfaire au mieux leurs besoins de consommateurs ? Pas moins de 2500 professionnels auraient adopté le label : des hôtels des agences de voyage, des transporteurs, mais il va falloir un million d’euros pour le dire à leurs confrères, et un autre million pour le faire savoir aux voyageurs étrangers. C’est dire si c’est flagrant.

En continuant dans le mauvais esprit, on notera que le Ministère va utiliser la presse magazine et le site internet sncf.com pour faire savoir « aux CSP+ » toutes les valeurs de ce label. C’est vrai que Madame Michu, comme elle consommera moins dans les hôtels, n’a certainement pas besoin de savoir qu’on l’y accueillerait bien. C’est sans doute une coïncidence totale s’il y a bientôt des élections et, non vraiment, il n’est pas utile de s’attirer les bonnes grâces de la presse, qui a toujours besoin de publicité.
Il est vrai qu’en période électorale, on soupçonne toujours un gouvernement de flatter les uns et de se concilier les bonnes grâces des autres, mais il y a parfois des dépenses sur lesquelles on s’interroge. C’est comme pour les Assises du Tourisme, organisées lundi. C’est certain qu’il est indispensable de réunir le ban et l’arrière ban de la profession à Paris, n’est ce pas, pour parler de « La qualité au service du développement » ou de « Evolution et mutation dans le secteur du tourisme ». Ils sont donc tellement benêts, ces braves gens, qu’ils n’auraient pas idée de réfléchir tous seuls ?

Tant qu’à faire, on ne pourrait pas utiliser les fonds pour payer des heures sup aux douaniers et leur rendre le sourire, aux guichets de l’aéroport ? Là, c’est sûr, les touristes étrangers apprécieraient la Qualité !!

Anne Le Goff.
alg@vacancespratiques.com

Jeudi 16 Novembre 2006

pub
pub