La possibilité d'une île



A la recherche d’une destination branchée pour de futurs voyages ? Vous hésitez encore entre une séance de shopping sur la cinquième avenue et une semaine de festivités ininterrompues sur l’île d’Ibiza ? L’incertitude est justifiée, les deux idées dépassées d’au moins un siècle. L’ultime branchitude est aujourd’hui entre les mains de Karl Lagarfeld. Il n’est bien entendu pas question de son nouveau cardigan jaune préventif mais de sa participation au pharaonique projet «L’Ile de la Mode» à Dubaï.

Démesurée et décomplexée comme toujours, la ville-état de Dubaï se lance dans un énième projet avant-gardiste, sur fond de luxe et haute couture. La Dubaï Infinity Holdings, société d'investissements immobiliers du pays, fait sortir de mer l'Isla Moda, première île au monde dédiée à la mode. Elle offrira à ses résidents un style de vie des plus branchés, conçu et ciselé par les plus grands designers au monde. Et c’est notre Karl Lagarfeld qui sera le premier à apporter sa touche personnelle à cette enclave de luxe, suivi ensuite par quatre autres emblèmes internationaux de la mode. L’idée est de créer des cadres de vie uniques et en éditions limitées pour les heureux résidents qui se répartiront entre l’hôtel Moda, les villas, villettes et autres résidences à la pointe de l’avant-garde architecturale. La Dubaï Infinity Holdings compte sur l’élégance et le raffinement – typiquement français – du couturier aux lunettes noires pour faire du site un sanctuaire de la délicatesse. "Dans le monde de la mode, Dubaï n’est pour l’instant qu’un bourgeon prêt à éclore mais devrait sous peu devenir son véritable centre névralgique. Isla Moda possède tous les atouts pour devenir une référence en matière de chic et j’ai bien l’intention de contribuer à ce que l’île atteigne le top en matière d’élégance" confirme l’artiste. Pour ce faire, l’Isla Moda se fera le théâtre de défilés de mode et de lancements de créations en édition limitée, dont les modèles exclusifs seront ensuite vendus à prix d’or dans les boutiques. Branchissime....
De quoi faire de l’ombre à notre chère capitale ? Aucune chance. Comme le disait une autre icône du glamour à la française, Maurice Chevalier : Paris sera toujours Paris.

Alexis Dufour
ad@vacancespratiques.com

Mardi 8 Juillet 2008
pub
pub