vacances pratiques


Version imprimable

La méthode scientifique




Les scientifiques détestent que les problèmes de fluide ne trouvent pas leur solution. Quand nous étions petits, vous et moi avons eu à résoudre des problèmes de robinets qui gouttent ou de baignoire à remplir. Un physicien vient de se pencher, lui, sur la fluidité des embarquements en avions. Et il a une solution !!

Jason Steffen n’aime pas attendre. Encore moins piétiner au moment d’embarquer dans un avion. Surtout si ce retard est provoqué par des passagers qui ne trouvent pas leur place ou qui prennent trop de temps à ranger leurs bagages dans les casiers pourtant prévus à cet effet. Agaçant, ces empotés.
Jason Steffe a réfléchi à la question et travaillé en se basant sur la "méthode de Monte-Carlo par chaînes de Markov ». Comment, vous ne connaissez pas ? Moi non plus. Mais il explique doctement qu’il s’agit de gérer les flux, en donnant à chaque passager, avant de monter à bord de l’appareil, sa place fixe. Là, nous sommes d’accord, et d’ailleurs a priori c’est le cas, sauf dans les vols low-cost ou il n’y a pas de placement. Mais bon. Lui il ajoute qu’il faut faire entrer en premier dans l’appareil les personnes installées près des fenêtres puis laisser une rangée libre entre ceux là et faire engager les suivants. Concrètement, cela signifie, pour un avion avec 40 rangées de sièges que l'on place d'abord les passagers des rangées 40A, 38A, 36A, ... Ensuite, viennent les places 39A, 37A, 35 A, etc, avec à chaque fois, d'abord la place à la fenêtre, puis celle du milieu et enfin, celle du couloir. Et comme le physicien est convaincu d’avoir trouvé la solution idéale pour un vrai problème, il a envoyé son plan au Journal of Airport.
Excellente, l’idée. Mais si le physicien arrive à classer dans l’aéroport Monsieur et Madame dans des files différentes, et le petit dernier dans une troisième file, il est très très fort, le monsieur ! Surtout qu’il prétend parvenir ainsi à dé-stresser les passagers ! Moi je pense qu’il ne dé-stressera…que les physiciens !
Néanmoins, bonne chance, Monsieur Steffen !

Annie Fave
af@vacancespratiques.com

Lundi 10 Mars 2008