La fin du papier



Dernière commande de rentrée pour Iata: l'Association du transport aérien international a passé la semaine dernière sa commande habituelle de billets papier, mais c’est la dernière. L’année prochaine, les voyages se feront sans billet… Enfin, sans billet papier!

C'est un futur manque à gagner pour les imprimeurs: quelque 16,5 millions de billets ont été commandés par Iata, l’Association des compagnies aériennes qui regroupe les demandes de ses adhérents auprès de sept imprimeurs spécialisés. Ces billets papiers vont servir à alimenter 162 marchés dans le monde, mais à compter du 1er juin 2008, tous les billets seront électroniques. Fini le papier !
Pour les compagnies, c’est une sacré économie: Iata a calculé qu’en remplaçant le papier par le numérique, elles gagneraient 9 dollars sur 10 par billet, soit 3 milliards de dollars par an. Economie de papier (très écolo) mais aussi et surtout de manipulation pour les compagnies et les agences de voyage. Et hop, bientôt des voyageurs sans billet ! Pas tout à fait : les cartes d’embarquement restent d’actualité, et tant qu’on ne nous aura pas greffé de puce sous la peau, elles vont rester utiles. On ne va quand même pas revenir au coup de tampon sur le poignet, comme pour rentrer dans les boites de nuit !!
La vraie question, pour les voyageurs, reste de savoir s’ils vont bénéficier de l’économie réalisée par les compagnies. Et la réponse est claire : non. Du moins pas directement, car les prix des billets d’avion ne vont pas baisser. Mais ils vont peut-être moins augmenter ? A voir. En attendant, il y en a quelques uns qui se frottent les mains, ce sont les collectionneurs ! Ils gagnent un thème de collection. Au fait, en regardant bien, j’ai peut-être un ou deux billets sous le coude ? Demain, vaudront-ils de l’or ?

Annie Fave
af@vacancespratiques.com

Lundi 3 Septembre 2007
pub
pub