La concurrence est rude



Alors, pas envie de vacances ? Si, mais… Attentisme politique, contraintes économiques, allez savoir: la plupart des voyagistes reconnaissent que les affaires ne sont pas les meilleures cette année. Les agences de voyages sont mi figue- mi raisin, selon leur implantation et donc leur clientèle. Et voilà que les vendeurs en ligne sèment la confusion avec des promos « o € de frais de dossier ». Les temps sont rudes !!

Ils s’y sont mis à deux ce mardi matin, dans leurs lettre de promo : en chœur (sûrement involontaire mais bon), deux sites de vente en ligne soulignent qu’ils ne prennent pas de frais de dossiers pour les réservations faites avant le 30 juin. Ah bon, mais de quoi vivent-ils ? Parce que depuis 2 ans que les agences de voyage ne touchent plus de commission de la part des compagnies aériennes, elles imposent des frais de dossier. En général c’est à partir de 20 euros, pour payer le travail effectué pour leur client : recherche de prestataires pour l’avion, le bateau ou le train, recherches pour l’hôtel ou même conseils pour ne pas rater ses vacances et aller effectivement au bon endroit bref, cela s’appelle le service. Il a un coût, il se paye.

Elles n’ont donc aucune valeur ajoutée, les agences en ligne ? En tous cas, c’est ce qu’elles démontrent ! C’est vrai que ce n’est pas sur internet que l’on aura un conseil et c’est bien à chacun de se débrouiller pour trouver ses réponses. Mais au fait, puisque la plupart des tour-opérateurs se trouvent eux aussi sur internet et qu’ils offrent en gros les mêmes prix, à quoi servent-ils, ces soldeurs en ligne ? Il y a de quoi se poser des questions.

Anne Le Goff
alg@vacancespratiques.com

Mardi 12 Juin 2007
pub
pub