La Toussaint, des vacances loin de l’angoisse !

Tout le monde n’a pas la chance d’avoir des vacances pour la Toussaint, et ceux qui en ont… ne sont pas tous sur le départ, loin de là ! Cette année en tous cas, les voyagistes tendent le dos : entre menaces terroristes et Ebola, le choix se restreint.



Il y a les peurs justifiées et les fantasmes. Pas question bien sûr de partir dans les pays directement concernés par la guerre, mais la publication par le Quai d’Orsay d’une liste de 41 pays où il fallait « être vigilant » a provoqué une vraie panique dans les agences de voyage. Les vacanciers ont bien souvent compris « pays interdits », et ont annulé en masse leurs déplacements vers les pays musulmans, Maroc et Tunisie inclus, même si aucun touriste n’y a jamais été mis en cause de quelque façon que ce soit. Le Syndicat des tour-opérateurs constate avec ses membres – qui font partir habituellement environ 150 000 clients au Maghreb à cette période – que 20 à 25000 clients partiront ailleurs. Effet pervers de la précaution, les pays qu’il faudrait soutenir pour leur virage démocratique se trouvent marqués au fer rouge et abandonné à leurs difficultés économiques.

Pour Ebola, c’est bien autre chose et il n’y a effectivement aucune raison d’aller aujourd’hui faire villégiature au Liberia, en Sierra Leone ou en Guinée. Mais les inquiets ont visé plus large et le Sénégal est lui aussi boudé. D’autant plus qu’il est lui aussi musulman ! Amalgame, quand tu nous tiens…

Résultat, il va y avoir du monde en Espagne, en Italie, en Grèce ou même en République dominicaine, destination refuge qui se frotte les mains. Et il y a un gagnant supplémentaire à ces changements : la croisière !
Et vous, partez-vous pour la Toussaint ?

Annie Fave

Vendredi 10 Octobre 2014
pub
pub