La Grosse Pomme se croque à pleines dents !

Le tourisme nature a décidément le vent en poupe et prend parfois des formes des plus inattendues. Ainsi cette initiative d’un jeune New-Yorkais qui a décidé d’initier les habitants de Big Apple aux bienfaits de la cueillette des herbes sauvages… A Central Park !



Tous les dimanches, une trentaine d’amateurs se retrouvent donc dans les allées herbeuses du célèbre parc à la recherche de l'oseille du mouton, du pissenlit commun ou de la ciboulette des champs… Steve Brill, dit "the wildman" (l'homme sauvage), le guide de cette expédition dominicale fournit à ses ouailles toutes sortes de conseils pratiques pour reconnaître et consommer les herbacées et se dit ravi de l’expérience. Même si son activité d’homme des bois l’a conduit, il y a quelques années de cela, au poste de police du coin. Deux policiers, les fourbes, s’étaient inscrits, incognito, comme cueilleurs du dimanche et avait embarqué notre robin des bois avec du pissenlit encore plein la bouche… Depuis, les relations avec la police de NY s’étant fortement améliorées, l’association a quartier libre pour découvrir toutes les plantes sauvages du parc et attire, chaque semaine, de nouveaux adhérents.

Une idée originale que l’on pourrait peut-être reproduire dans nos contrées. Pourquoi pas, en effet, imaginer une découverte des plantes sauvages (sans jeu de mot scabreux) du bois de Boulogne ou du Bois de Vincennes avec cours de cuisine à la clef ? Une façon originale de redécouvrir la campagne à la ville.

Stéphanie Clément
scg@vacancespratiques.com


Mercredi 6 Décembre 2006
pub
pub