La Chine n’a plus la cote



Le nombre de visiteurs français à se rendre en Chine a connu une baisse drastique ces derniers temps : le recul est situé entre 15% et 75% selon les tour-opérateurs au mois de mars. Ce ne sont pas des annulations mais des réservations qui ne se font pas, disent-ils. Perspective des JO ou affaire du Tibet ?

Il faut le reconnaître, la tendance était déjà sensible en janvier et février avec un recul de 50 % par rapport aux mêmes mois de l'an dernier. Au total, les réservations en France pour des voyages à forfait (vol et séjour à l'hôtel) vers la Chine ont baissé de 6,3 % en janvier et de 38,8 % en février, selon l'Association de tour-opérateurs français (Ceto). Un résultat qui tranche avec le record établi en 2007 de plus de 463 000 voyageurs français en Chine, surtout attirés par «les sites culturels et la civilisation ancienne», selon l'Office du tourisme de la Chine à Paris.
La Grèce avait subi le même sort l’année des Jeux Olympiques, l’Australie également : ce n’est pas l’année même des olympiades que les pays organisateurs en tirent un bénéfice, elles ont même un effet repoussoir ! Et il ne faut pas le cacher, l’affaire du Tibet n’a sans doute pas réchauffé les enthousiasmes : le PDG de Voyageurs du Monde, Jean-François Rial, a confié à l’AFP qu’il n’y avait «pratiquement plus aucune inscription pour la Chine depuis l’affaire du Tibet». Il y a eu les manifestations au moment du passage de la flamme olympique, une sensibilisation, l’engagement des athlètes. Les voyageurs votent avec les pieds, ils ne s’embarquent pas aujourd’hui pour la destination.
Cela durera t-il ? La période olympique sera l’occasion de multiples reportages sur la Chine, et sans doute les envies rebondiront elles après leur diffusion. C’est bel et bien pour cela que les pays revendiquent les Jeux, pour la tribune qu’ils suscitent ! Avec le risque de voir le boomerang revenir en pleine figure, comme cela est le cas aujourd’hui.

Annie Fave
af@vacancespratiques.com

Jeudi 17 Avril 2008
pub
pub