vacances pratiques


Version imprimable

L'éventail se rétrécit


Après le Yémen, le Niger, la Mauritanie, le Mali, c'est au tour de la Tunisie puis maintenant de l'Egypte d'être interdites ou bloquées par les tour-opérateurs français qui, a priori, travaillent main dans la main avec le gouvernement. En se tirant une balle dans le pied puisqu'ils y perdent leur fond de commerce. Notre sécurité le justifie mais, de fait, où irons nous ces prochains mois ?



A force de voir le planisphère rougir de points interdits, on peut se demander si la prochaine destination de nos vacances ne sera pas, tout bonnement, l'Hexagone. Pour le soleil d'hiver, ce ne sera pas vraiment bonne pioche, mais maintenant que la moitié de l'Afrique et du Proche Orient sont en rouge, il va falloir faire preuve d'un peu d'imagination. Dans cette affaire, nous perdons un peu de liberté. Les voyagistes, eux, risquent de laisser leur chemise. La Tunisie puis l'Egypte, ce sont les 2 premières destinations des Français en vacances qui sont aujourd'hui suspendues à des lendemains meilleurs. La Tunisie prépare déjà son retour, mais elle n'est pas encore reprogrammée concrètement. Qui va en profiter ? La difficulté, c'est que les deux destinations phares se caractérisent par leur petit prix. Qui peut parfois monter assez haut pour des départs en tribu, mais globalement, les hôtels all inclusive de Djerba ou Hurghada étaient en tête de liste dans les agences chargées de choisir un certain rapport qualité/prix. La Turquie, très saisonnière, est encore fermée. Le Maroc devrait y gagner, même si, par ignorance d'une réalité géopolitique toute différente, certains vacanciers le boudent. Marmara mise sur l'Espagne, Thomas Cook renforce Ténérife et les Baléares. Look propose le Maroc mais aussi les Canaries et la République Dominicaine. Les plages de Saint Domingue peuvent rivaliser côté soleil mais un peu moins sur le prix et, surtout, souffrent à la fois de la durée du vol et du décalage horaire. Supportable, mais à prendre en compte si les enfants ou petits enfants doivent reprendre vite l'école au retour! Les agences Afat Voyages et Sélectour ont mis un plan de bataille en place pour ne pas perdre leurs clients et font des "packages" pour le Sénégal, le Cap Vert, les Canaries... ou la Thaïlande. L'envie de soleil, vous dis-je, titille l'imagination. Pour reprendre aujourd'hui un slogan oublié, "On peut tout rater, sauf ses vacances !".

Annie Fave

Vendredi 4 Février 2011