vacances pratiques


Version imprimable

L’été morose




Il pleut, il mouille, les grenouilles sont décidément à la fête pendant cet été automnal. A qui profite ce crime météorologique ? Difficile à dire, car tout le monde grogne ! Et les infos sont vraiment contradictoires…

Après la saison estivale vient celle des bilans. Classique. Et chacun de se dire que le Nord, la Bretagne ou le Centre risquent de faire grise mine, mais que le Midi va avoir une banane d’enfer, tout sourire dehors. Eh bien non. Pas d’enthousiasme délirant. « On attend la toute fin août pour savoir », dit-on en Provence Côte d’Azur. A la louche, la hausse de fréquentation n’aurait été que de 3% (un chiffre publié par le cabinet Protourime publié dans le Journal du Dimanche). Et le Gard, méridional même s’il n’est pas sur la Riviera, affirme que le début de saison a été plus que mou.

Ah bon ? Alors ils sont donc partis plus tard, les français ? Ou ailleurs. Il parait que le Maroc et la Tunisie étaient à la fête. Mais sans doute pas avec les tour-opérateurs classiques. Chez les voyagistes, depuis le mois de Juin, chacun essaie de savoir si le voisin a des résultats aussi mauvais que les siens. Apparemment, le mauvais temps a globalement découragé les vacanciers. Auraient-ils renoncé à partir ? Non : le sourire, il est du côté de l’internet. C’était la session de rattrapage pour les voyagistes, et les agences en ligne ont concrétisé beaucoup de ventes de dernière minute. Evidemment, à part pousser la porte d’une agence, c'est bien sur Internet qu'on peut chercher le bon plan afin d’échapper à la pluie. Mais comme ces agences on line n’avaient pas assez de stocks, ou à des prix trop élevés (budget moyen des forfaits, 500 €/personne), elles ont raté des ventes et ce n’est donc pas la franche rigolade.
Morose, cette rentrée, je vous le dis.

Annie Fave
af@vacancespratiques.com

Mardi 21 Août 2007