L’avion plus pollueur que le train ?

L’éco-comparateur lancé avec force publicité par voyages-sncf.com fait bondir le patron d’Air France. Motif : « Les chiffres affichés pour le train sont grossièrement faux », affirme Jean-Cyril Spinetta. Sans prendre partie, constatons qu’ils sont curieux en tous cas.



En lançant la semaine dernière son comparateur de prix, l’agence de voyage internet de la SNCF a voulu bousculer le consommateur et valoriser, ô surprise, le moyen de transport qu’est le train. Mais le patron d’Air France-KLM se sent en position d’accusé et apprécie peu. Il l’a fait savoir à l’occasion de la CAF, la réunion des patrons de compagnies aériennes, à Cannes : « Les chiffres sont basés sur un avion imaginaire », affirme Jean-Cyril Spinetta qui prépare une riposte en établissant que le train n’utilise pas que l’énergie nucléaire ou hydroélectrique pour se déplacer. Pour lui, la dépense d’énergie par passager sur un Paris-Nice est pratiquement la même pour un usager du train ou de l’avion.
Difficile de comparer calculette en main quand on n’est pas un spécialiste ! Comment vérifier les estimations de l’Ademe, l’agence spécialisée sur laquelle la SNCF s’est appuyée ?

Une visite sur l’éco-comparateur en question laisse cependant sceptique : pour un même aller-retour Paris-Nice du 23 octobre au 3 novembre, la SNCF est en effet affichée grande gagnante au prix de 151€ et un poids climatique de 7,4kg CO2 ; une compagnie low cost d’un prix de 295,98€ et 200 kg CO2 ; la compagnie dite « régulière » de 411€ et 220 kg de CO2 et enfin la voiture d’un coût de 324,51€ et 373kg de CO2 .
Parallèlement, une petite recherche sue Easyjet.fr démontre qu’il existe aux jour et heures données des vols à 166,99€, 205 ou 249€, donc bien moins chers que ce qu’écrit l’éco-comparateur. Mais surtout la différence de pollution annoncée entre Easyjet et Air France est pour le moins curieuse puisque les compagnies utilisent toutes deux, le plus souvent, les mêmes appareils A319. Le doute sur la validité des calculs s’insinue….

Anne Le Goff
alg@vacancespratiques.com

Samedi 21 Octobre 2006

pub
pub