Je vote non !



On ne m’a pas demandé mon avis, mais je crois qu’il faudrait un référendum ! Air France va tester au mois de juillet l’utilisation du téléphone portable à bord de ses appareils. Dans un premier temps, ce seront de petits messages, MMS ou SMS seulement. Mais ensuite ? Au secours, laissez-moi tranquille !!

Espace béni de la cabine d’avion, espace de quiétude où aucun voisin ne s’agite, où mon patron me laisse tranquille, où je peux finir un dossier, lire à mon rythme, déstresser, buller et même dormir. Quel bonheur ! Et voilà qu’on m’annonce l’arrivée du téléphone à bord ? La technologie était mon dernier rempart de protection contre l’invasion dans mon ultime espace perso, protégez-moi !
Bon allons, passée la grogne, le fait est qu’il y a beaucoup de passagers d’affaires qui apprécieront de pouvoir évacuer quelques centaines de mails forcément « urgents » par Blackberry interposés. Les pôvres chéris tout stressés, il faut bien comprendre qu’ils n’ont pas une minute à eux. J’aurais bien tendance à jouer les médecins pour leur prescrire un moment zen obligé, mais on ne fait pas le bonheur des gens contre eux!
Air France va procéder en deux étapes de tests dans son A 318 qui dessert des destinations moyen courrier : Allemagne, Espagne, Scandinavie et Magreb. Premier test de 3 mois pour les messages: un pictogramme s’allumera après le décollage pour signaler l’autorisation d’allumage et hop, ce sera parti mon kiki pour le pianotage frénétique. A l’atterrissage au contraire, extinction obligatoire. A l’automne, nouvelle période de 3 mois de test dans le même appareil, cette fois pour une utilisation complète du téléphone portable à bord. Si vous avez oublié d’éteindre le gaz, ce sera bien pratique. Si votre voisin a des problèmes de cœur…Il faudra subir ses interminables conversations, quoique vous en pensiez. Heureusement, il me reste un espace de liberté : pendant et après le test, chaque passager sera invité à dire ce qu’il pense de ce magnifique progrès. Viiiiiite, un stylo ! Vous préférez un SMS ?

Annie Fave
af@vacancespratiques.com

Mercredi 2 Mai 2007

pub
pub