vacances pratiques


Version imprimable

Gravés dans le marbre


Les noms des victimes du Boeing qui s’est écrasé à Charm El Cheikh en janvier 2004 sont depuis hier gravés dans le marbre blanc d’une stèle dans la station touristique des bords de la Mer Rouge.



« Un monument ne pourra jamais réparer l'absence ni effacer la souffrance de ceux à qui des êtres aimés ont été arraché » a reconnu Dominique Perben, Ministre français des transports, représentant le gouvernement français tandis que le Ministre égyptien du Tourisme, Zoheir Garrana, représentait celui de l’Egypte. Depuis l’accident, l’Egypte a ouvert plus largement son ciel aux compagnies européennes.

L’Europe a accouché d’une liste noire. La France n’a pas encore renoncé à son label bleu, toujours attendu dans sa version finale pour le mois de juin. La sécurité des vols est devenu un thème pratiquement « à la mode », tant les passagers posent de questions….et tant les accidents se sont multipliés. Manifestement les consignes, les contrôles ont du mal à faire jeu égal avec les demandes de productivité d’une industrie qui reste le moyen de transport le plus sûr au monde, mais dont chaque incident coûter cher en vies humaines.
Une stèle, sur les bords de la Mer Rouge, suffira t-elle à renforcer la vigilance ?

Anne le Goff
alg@vacancespratiques.com

Mercredi 10 Mai 2006