Galipettes contre la crise



Entre les attentats, la crise économique, la guerre en Irak ou en Afghanistan, les titres du 20h ont de quoi inviter les plus optimistes à se poignarder avec une carotte ! Allez, passons à autre chose, de la détente, du changement d’air. Vous pensez aux vacances ? Les Britanniques, eux, ont trouvé une occupation de loisirs gratuite. A pratiquer à deux, ce qui rend solidaire. Vous cherchez ? Mais oui : le sexe !

Mettez vous à la sortie d’une gare pour interroger les passants sur ce qui pourrait leur changer les idées. Dans 9 cas sur 10 (oui, faites, le test !) on vous répondra les vacances. Et chacun de proposer sa formule : week-end à la campagne, virée au ski, éventuellement, pour les plus fortunés, ce sera plages de sable blanc et vahinés. Cela dit, à la vitesse où les promos tombent, il va bientôt y avoir un monde fou sur les plages de sable blanc ! Là tout de suite, c’est le moment idéal pour se ruer aux Maldives s’il vous reste quelques économies et que vous n’avez pas peur de les griller (au soleil, bien sûr). Bon, bien sûr, il va falloir puiser dans le bas de laine… ou gagner au loto. Alors même si nous trouvons des bons plans forts sympathiques, les Britanniques, eux, ont décidé de pratiquer le « lâcher prise » total. Ils se glissent sous la couette. Pas pour broyer du noir mais au contraire pour se consoler, arguant du fait que le sexe est un passe-temps gratuit donc, parfaitement adapté pour oublier la morosité du porte-monnaie. Et ils placent l’activité en tête du sondage anti-crise. Bon, il reste à savoir s’ils auront un sourire aussi béat dans neuf mois, s’il y a un boum des maternités !

Annie Fave

Lundi 1 Décembre 2008
pub
pub