Faites le plein



La formule de 1974 reste d’actualité : quand on n’a pas de pétrole, on a des idées. Aux Sables d’Olonne, on paye le plein aux vacanciers qui viennent se reposer sur la côte, pour les aider à rester zen sur le portefeuille. Aux Etats-Unis, on surtaxe les amendes, pour financer le remplissage des réservoirs de la police. On vit une époque formidable !

Pas de doute, les temps sont durs : il suffit de remplir son réservoir pour se sentir d’un coup investi d’une mission, avoir le pied le plus léger possible sur l’accélérateur. De surcroît, c’est bon pour la planète, puisque la conduite en finesse allège aussi les émissions de CO2. Mais les factures qui s’alourdissent commencent à inquiéter les professionnels du tourisme, qui craignent que de plus en plus de vacanciers restent à la maison pour refaire le papier peint toujours remis à plus tard, plutôt que de se reposer au frais de la montagne ou de la plage. C’est ainsi que les offres «d’accompagnement» se multiplient : aujourd’hui les Sables d’Olonne invitent les vacanciers qui réservent plus de 4 nuits d’hôtel à produire leur facture d’essence, pour s’en faire rembourser une partie. Même offre hier de Quiétude (80 € remboursés) et avant-hier c’est Belambra qui proposait 200 € de remboursements pour une semaine réservée. C’est sans doute de la promo et du marketing comme un autre, mais révélateur d’une tendance lourde d’inquiétude !
Aux Etats-Unis aussi, l’essence augmente : 25% de plus en 5 mois, ce qui met le gallon (3,78 L) à 4 dollars. Loin de nos prix mais quand même, les budgets de la police ont du mal grimper la pente de l’inflation! Et même si les américains ont, eux, du pétrole, ils ont aussi des idées. C’est ainsi que la ville d’Holly Spring, dans la banlieue d’Atlanta, a décidé d’appliquer une surcharge « essence » sur les amendes pour excès de vitesse, afin de financer le plein des patrouilles de police. Et ils n’y vont pas avec le dos de la cuillère : 12 dollars de plus à partir du 1er juillet sur toutes les amendes pour infraction au code de la route. De quoi financer quelques courses poursuites ! Il reste à savoir si nos politiques qui ont tellement d’idées de vignette pour tout, vont s’inspirer de cet exemple….

Annie Fave
af@vacancespratiques.com

Jeudi 19 Juin 2008
pub
pub