vacances pratiques


Version imprimable

Et si la neige manquait ?




L’interrogation est prématurée mais la question est bien posée. Dans les stations françaises de sports d’hiver on se demande si l’or blanc sera au rendez-vous des vacances de fin d’année. L’enjeu est de taille car selon la météo du moment, ce sont les destinations soleil qui pourraient alors faire le plein de vacanciers. Oui, mais comment être certain que la neige ne sera pas là ? Difficile dilemme que seule une boule de cristal futée pourrait régler.

Trouver de la place au soleil à Noël relève toujours du parcours du combattant. Peu ou pas assez d’avions pour tout le monde… Sans oublier l’hôtellerie, souvent surchargée. Exemple concret pour 2007 avec l’île Maurice que l’on annonce dès aujourd’hui pleine à craquer à partir du 20 décembre. Idem pour les Maldives, plus une place pour la fin d’année… Ou les Seychelles, même s’il reste quelques chambres. Côté stations de montagne on n’affiche pas le même optimisme. Certes le niveau de réservation est bon mais loin d’être excellent. On sent que l’attentisme est de mise. Il faudra faire avec, quitte à vendre les places restantes en à peine quelques heures. La galère ! Cette situation donne des idées à Gertre Paysher, le patron d’une association allemande de grands voyageurs. Pour remédier à la hausse des prix de la fin d’année et assurer des places à tout le monde, il propose une sorte de « ticket de rationnement » du vacancier. En fonction des hébergements et des vols disponibles pour les pays les plus sollicités, il souhaite attribuer les places à ceux qui n’auraient jamais mis les pieds dans le pays demandé. L’idée est louable, généreuse mais un peu utopiste. Quoique. On peut raisonnablement imaginer que les écolos purs et durs se retirent de la loterie et que les riches s’en foutent et vivent en mer sur des yachts. Disons également que les familles aillent en famille chez des parents ou des amis… Que les personnes plus âgées restent clouées au lit par la grippe et que beaucoup aiment passer Noël chez eux, sous le sapin. Bref que 2007 ressemble à 2006 ou 2005. Ouf, je me suis fais peur. A priori je devrais trouver de quoi m’assurer de bonnes vacances pour cette fin d’année. Mais où ? Au soleil, ou à la neige…

Marc Dandreau
md@vacancespratiques.com

Dimanche 4 Novembre 2007