vacances pratiques


Version imprimable

Et c’est reparti


Tous les quatre ans, le phénomène se reproduit. Immuable, comme un « marronnier » pour un journaliste. Tous les 4 ans, le monde du voyage somnole, faute de clients. Place au foot.



C’est d’Allemagne que la mauvaise nouvelle est venue. Plus de 31% de baisse des réservations pour la période de la coupe du monde. Et pour ceux qui veulent bien partir : ils exigent que l’hôtelier garantisse la présence d’un écran (si possible géant) dans sa salle à manger ! Tous les quatre ans, un (ou des) petit(s) malin(s) organisent des voyages pour femmes, abandonnées par leurs époux le temps d’un match. A leurs yeux, elles ne valent guère plus que la pizza commandée au premier coup de sifflet. Tous les quatre ans, le pays organisateur évoque les difficultés liées à l’hébergement et à la gestion des supporters. Tous les quatre ans, les allergiques au foot jurent qu’ils vont s’expatrier le temps de cette catastrophe cosmique.

Aussi, en faisant un bref calcul du nombre de passionnés, du nombre de femmes et du nombre d’anti-foot, on arrive à un beau chiffre de voyageurs potentiels, capables eux de partir. Capables oui ! Mais pour bien suivre cette coupe du monde, le budget vacances est déjà passé dans l’écran plat ! Et voilà comment il faut se priver d’un souvenir exceptionnel d’îles sous le vent. Car la coupe du monde, elle, revient dans 4 ans.
Punaise* 4 ans seulement !


Marcel Lévy
ml@vacancespratiques.com

* les amateurs des guignols sur Canal + rectifieront d’eux même la citation !


Dimanche 14 Mai 2006