"Enfin libres de bronzer"

La France a décidé samedi de lever les restrictions de voyage imposées aux Français sur les villes côtières et Djerba, en Tunisie. Dans la foulée, les agences AFAT Voyages et Sélectour reprogramment la destination dès aujourd'hui 14 février.



Plus besoin d'attendre si l'on a envie d'aller en Tunisie, pour le soleil comme pour le soutien à une population débarrassée d'un dictateur: les agences de voyages AFAT et Sélectour remettent dès ce lundi Djerba, Hammamet ou Tozeur au programme et invitent les vacanciers à ne plus bouder la destination. Jamais les touristes n'ont été mis en danger par la révolution dite désormais "du Jasmin", mais le fait est que tout les vacanciers présents sur place avaient été incités à quitter le pays. Des irréductibles sont restés, généralement les vacanciers de longue durée, notamment retraités, qui font de la douceur tunisienne leur quasi résidence secondaire pendant l'hiver.
Pour la Tunisie, le tourisme est un secteur clé de l'économie et devant la foule des immigrés clandestins qui se pressent sur les plages italiennes, faute de trouver du travail dans leur pays, il est clair qu'il est urgent de réactiver la manne. Le tourisme emploie dans le pays plus de 350 000 personnes sur 10 millions d'habitants, selon les chiffres officiels, mais il y a aussi l'économie grise, informelle, qui nourrit foule d'inconnus. Pour séduire, la Tunisie lance ce lundi une campagne de communication bien vue : "Enfin libre de bronzer". Enfin libre à nous, en tous cas, d'y aller.

Annie Fave

Lundi 14 Février 2011
pub
pub