vacances pratiques


Version imprimable

Ecrire sans avoir vu




Situation délicate pour les guides de voyage Lonely Planet, pourtant extrêmement bien notés et d’un sérieux évident : l’un de leurs auteurs vient d’avouer avoir rédigé une bible sur la Colombie… Où il n’a strictement jamais mis les pieds. Mais le bougre a du talent : même en relisant la prose aujourd’hui, les éditeurs n’y trouvent pas une seule erreur !

Dans les colonnes du journal dominical australien The Sunday Times, Thomas Kohnstamm, qui a collaboré à la rédaction d'une dizaine de guides de voyage sur des pays de l'Amérique du Sud et des Antilles, a ainsi affirmé qu'à une occasion au moins, il ne s'est même pas rendu dans le pays dont il a écrit la guide. "On ne m'a pas offert assez d'argent pour me rendre en Colombie", dit-il. Il est donc resté au frais de sa clim’ à San Francisco et s’est appuyé sur les informations recueillies par sa petite amie de l’époque, en stage au consulat de Colombie... à San Francisco aussi. Le consul devait avoir de bonnes infos (!) et notre auteur du talent pour les réécrire puisqu’aujourd’hui, après ces révélations pour le moins embarrassantes, l’éditeur a repris le guide colombien et les autres, et n’y a toujours pas trouvé d’erreur. Les vertus de l’enquêteur sachant enquêter… et de l’Internet, peut-être ?

L’auteur doit être en quête de publicité, avec sa polémique. Après ses guides, il vient de publier un livre intitulé Les Ecrivains de Voyage Iront-Ils en Enfer ? (Do Travel Writers Go To Hell ?). Et c’est en donnant des interviewes qu’il a fait ses révélations. Il semblerait qu’il ait eu besoin de soulager sa conscience. D’autant qu’il a avoué avoir bafoué au moins une autre règle d’or du Lonely, qui consiste à refuser de voyager aux frais des autres. L’éditeur risque fort de lui faire un procès, pour destruction de sa crédibilité.
Pour le reste, faut-il toujours croire ce qui est écrit dans les guides ? Oui, sans doute. Mais, comme d’habitude, garder son quant à soi et vérifier l’info sur place : difficile de confondre une gargote avec un 5 étoiles ! Et les guides… sur pattes, les officiels, ont bien des talents pour nous raconter des anecdotes... Souvent, elles s’avèrent fausses ou enjolivées mais peu importe ! Ils nous aurons fait rêver. Comme les guides papier.

Anne Le Goff
alg@vacancespratiques.com

Lundi 14 Avril 2008