vacances pratiques


Version imprimable

Douce France




La France fait toujours recette : malgré la diminution de 6 % du nombre d'arrivées de voyageurs étrangers en 2009, à 74 millions, notre pays est resté la «première destination touristique mondiale», selon les statistiques du Secrétariat d’état au Tourisme.

Malmené dans les sondages, critiqué pour la piètre qualité de son accueil, condamné pour ses factures parfois outrancières, notre Hexagone garde malgré tout la cote dans le cœur des touristes étrangers. Bien sûr, les chiffres annoncés intègrent aussi bien les voyageurs d’affaires que les routiers qui traversent le pays de part en part pour de simples raisons géographiques : comment faire pour transporter des légumes d’Espagne en Allemagne sans passer sur notre territoire ? Mais il y a aussi les vacanciers qui apprécient le charme des campagnes, montagnes et bords de mer, le patrimoine culturel et gastronomique, tout cela porté par un renouvèlement réel de l’hôtellerie et la multiplication des gîtes ou chambres d’hôtes, de charme ou pas.
Il reste que les premiers touristes en France, ce sont tout bonnement les Français. En camping (avec une hausse de fréquentation de 7,2 % de la clientèle française dans l’hôtellerie de plein air), chez Mamie, dans des clubs ou à l’hôtel de la Plage, les Français ont sauvé la saison française. Souci d’économies, envie de proximité, ils ont redécouvert les grandes et petites routes de notre pays ce qui ne peut que nous réjouir : à l’heure où on parle tant « d’identité française », autant savoir de quoi notre pays est fait. Et de chemins creux en côte Atlantique, il y a tant de diversités sur un si petit territoire que la découverte promet d’occuper quelques dizaines d’été. Vive les vacances en France, aussi !

Anne Le Goff


Jeudi 15 Avril 2010