vacances pratiques


Version imprimable

Destinations à prendre




Les banques s’effondrent, le système s’enraye, les mauvaises nouvelles s’accumulent… Une seule réponse : profitons-en ! Cynique ? Sans doute. Mais puisque les « Wall Street boys » vont rester à la maison, allons prendre leur place au soleil !

Bon d’accord, il va falloir ouvrir le bas de laine et les nuages qui s’accumulent peuvent laisser penser que ce n’est pas vraiment le moment. Certes. Mais est-ce jamais le moment de se faire plaisir, de respirer un bon coup, de profiter quand les autres transpirent ? Car les bonnes affaires, c’est sûr, vont se multiplier : Iata annonce que les avions ne se remplissent plus, il va bien falloir que les compagnies fassent des efforts côté prix. De même les Bahamas ou les Caraïbes ne crouleront sans doute pas cet hiver sous les visites de leurs visiteurs préférés, les Golden Boys, retenus à Wall Street par quelques préoccupations d’avenir. Il y a donc fort à parier que les destinations vont faire des efforts sur les tarifs pour séduire d’autres clientèles. Vous, moi, des moins riches mais très propres sur eux quand même, des clients qui voudraient bien eux aussi se dorer au soleil pour peu que les prix soient raisonnables. En cette basse saison, certaines destinations sont diablement vides dit-on, comme les Maldives ou Maurice. Nous allons pouvoir sans doute accrocher cet hiver des destinations boudées par les nouveaux riches des pays les plus en crise, que nous n’aurions sans doute pas pu approcher sans cela. Contre mauvaises fortunes faisons de belles opportunités : à nous les bons plans !

Anne Le Goff
alg@vacancespratiques.com

Mardi 30 Septembre 2008