Des sandwichs à Roissy ?

Après la Poste qui se met à vendre des cadeaux, des livres et bientôt des sandwichs, voilà un autre de nos fleurons nationaux qui se lance dans la diversification. Aéroports de Paris (ADP), l’entreprise censée gérer les aéroports de Roissy et d’Orly lance sur son site aeroportsdeparis.fr, un service de réservation de voyages en ligne proposé par Expedia Private Label.



Désormais, les internautes peuvent donc réserver des vols, hôtels, séjours, locations de voitures, attractions (spectacles, visites, excursions…) et profiter des offres commerciales exclusives d'ADP (bons de réductions dans nos boutiques notamment). Une bonne nouvelle ? Bien sûr me direz-vous. Une entreprise qui étend sa gamme de services et propose toujours plus à ses clients : que du bonheur !
Sauf que… A l’image de la Poste, ADP ferait bien de repenser à sa mission première et de s’assurer qu’elle la mène à bien avant d’envisager de jouer les tours opérateurs ou les loueurs de voitures. Car, pour tous ceux qui auraient tendance à l’oublier faute de l’avoir vécu ces dernières décennies, la mission première d’Aéroports de Paris c’est, avant tout autre chose, d’accueillir correctement les passagers en partance et à l’arrivée des aéroports parisiens.

Je vous passe ici les détails que sous-entend le terme « accueillir » et je suggère aux responsables d’ADP de lâcher sans tarder leurs mulots pour se réunir d’urgence autour de cette question cruciale tant les enjeux sont, à mon sens, de taille. Sans passer des heures à réfléchir sur le sujet, j’ai en tête quelques points qui pourraient être mis demain en tête de leur « todolist »… Au hasard :
· La gestion des bagages qui font de certains aéroports africains (où les valises sont triées et redistribuées sur le tarmac) des modèles de gestion et d’organisation,
· Les queues de 178 mètres minimum qui débordent presque à l’extérieur de l’aéroport sans que l’on sache très bien où elles commencent et surtout si elles se terminent,
· Les contrôles de sécurité qui se gèrent souvent suivant l’équation suivante : plus il y a de passagers à l’arrivée, moins il y a personnel de sécurité et inversement….

Notez, puisque qu’on en est à l’échange de compétences, peut-être l’entreprise Expedia a-t-elle une expertise dans la gestion des flux passagers. Le transfert de savoir-faire peut, peut-être fonctionner… Dans un sens au moins.

Stéphanie Clément
scg@vacancespratiques.com

PS : pour information, ADP envisage, à terme (mais à quel terme, mystère ?) de nouveaux services en ligne tels que la réservation de salons ou de places de parkings. Les passagers qui se rendent à Roissy pour prendre un avion et non pour réserver une place au Moulin Rouge apprécieront.



Jeudi 7 Décembre 2006

pub
pub