vacances pratiques


Version imprimable

Des roses sans épine




Dernier jour pour mettre au point votre stratégie de Valentin : si votre conjoint est un indécrottable romantique, vous avez obligation de dénicher le cadeau rare, unique, en tout cas celui qui saura faire vibrer son cœur et lui démontrera votre amour pour ce fameux 14 février de tradition. A vos chéquiers !

C’est un peu comme la Saint Moulinex, je veux dire la Fête des Mères. Si vous affirmez haut et fort que vous ne la célèbrerez pas, que vous ne passerez pas sous les fourches caudines du marketing et que VOUS, vous fêtez votre Maman tous les jours, vous passerez peut-être pour un héros défendant sabre au clair ses convictions. Mais aussi pour un radin(e). Alors hop, vous oubliez vos prétentions de résister aux sirènes commerciales et vous filez, comme tout le monde, choisir l’écharpe ou le bouquet de fleurs pour la Mamounette, ravie.

La Saint-Valentin a pris de la puissance commerciale plus récemment, mais le 14 février s’impose de plus en plus comme un rendez-vous incontournable et les vieux amants comme les nouveaux amoureux y trouvent l’occasion d’un test pour leur insondable amour. Alors, bijou ou parfum ? Pfff, quel manque d’originalité ! La bonne réponse ? Un voyage ! Petit week-end prochain à Dieppe ou roucoulades à l’Ile Maurice, c’est à chacun de faire selon ses moyens. Un peu tard pour puiser dans le dossier Spécial Saint-Valentin, concocté à votre intention depuis plusieurs semaines, à moins que votre conjoint ne puisse se libérer dans l’instant. Mais les idées sont bonnes pour le week-end ou la semaine prochaine ! L’escapade a des mérites formidables pour sortir du quotidien, se reprendre la main ou…constater dans le tête à tête que décidément, non on n’a plus rien à se dire. Bon, là, c’est un peu hard, comme révélation. Oublions et voyons le bon côté des choses, celui qui permet se poser à deux, ici ou ailleurs, loin des couche-culottes et autres tracas du boulot. Et à défaut de boire dès demain le champagne ailleurs, vous avez encore quelques heures pour trouver le « Bon pour… » qui annonce des lendemains différents. Un papier, une enveloppe, et hop ! Bonne Saint-Valentin !

Anne Le Goff
alg@vacancespratiques.com

Lundi 12 Février 2007