Des chameaux pour une insulte !



Tourner sa langue 7 fois dans la bouche, disait ma grand-mère... Que les machos et autres irrespectueux de tout poil en prennent de la graine ! Il est des régions où balancer une insulte bien sentie à une femme peut coûter cher… Très cher, même.

Il était une fois l’histoire d’un jeune bédouin qui gardait des chèvres dans le désert du Sinaï en Egypte. Par un beau matin, le jeune homme, dans toute la vigueur de son âge, voit passer une bergère. L’histoire ne dit pas si elle était jolie. Toujours est-il que notre gaillard, sans doute abruti par quelques longues journées de solitude, s’approche de la dame et, au lieu de lui compter fleurette, lui tient des propos considérés comme obscènes. Loin de se démonter, la jeune femme retourne auprès de sa tribu et s’empresse de porter plainte auprès du tribunal militaire qui régit les lieux.
Le procès a lieu rapidement, l’accusé n’a pas, selon les lois en vigueur sur place, le droit de prononcer une seule parole. Il est jugé coupable d'avoir offensé la jeune bergère et condamné… à avoir la langue coupée et à céder 40 chameaux. Circonstances atténuantes, il peut néanmoins échapper à l’ablation de son organe vocal à la condition express de donner à la bergère cinq chameaux supplémentaires !
L’histoire ne dit pas, pour l’instant, si le bédouin a choisi sa langue ou ses chameaux. Mais si la loi bédouine devenait, demain, applicable dans nos contrées, beaucoup pourraient avoir du souci à se faire…

Stéphanie Clément
scg@vacancespratiques.com

Mardi 6 Novembre 2007
pub
pub