vacances pratiques


Version imprimable

Demain, la Chine se réveille




La traditionnelle semaine de vacances a débuté pour les travailleurs Chinois à l'occasion de la fête du Travail. On estime, aujourd'hui, que seuls 10% des ouvriers et employés bénéficient de cet avantage. Un chiffre assez faible qui sera pourtant responsable de nombreuses pagailles aériennes et d'un afflux massif de population dans les parcs, jardins et autres lieux de repos. Pour la première fois, à l'occidentale, la presse chinoise a consacré, la semaine dernière, des pages entières sur le tourisme en Chine. Des idées de vacances, de courts séjours et d'itinéraires pédestres pour découvrir le pays.

La plus grand chaîne chinoise de télévision (CCTV) s'est mise au diapason. Depuis cinq jours les reportages télévisés ne manquent pas. Les thèmes : «La découverte de paysages pittoresques d'une ville ancienne près de Shanghai" ou "La culture folklorique de la province méridionale du Guangxi", "Le premier festival de Zhouzhuang près de Shanghai", uniquement développé pour accueillir les nombreux touristes attendus pendant les vacances. Pour la presse « papier », la visite doit passer par un circuit plus culturel, ancienne révolution oblige. Au menu : la région autonome Zhuang du Guangxi dans le Sud de la Chine ou la minorité ethnique Zhuang organise une série de festivals culturels. Pour ceux qui aiment la tranquillité, la radio chinoise fait dans le balénaire et conseille la ville côtière de Qingdao dans la province orientale du Shandong qui expose ses dernières découvertes archéologiques. Un site funéraire de l'âge de pierre et un groupement de tombeaux de la Dynastie des Han de l'ouest récemment découverts sur un chantier.
Mais c'est du côté de la presse magazine que vient l'originalité. Un mensuel de luxe donne les dix destinations que l'on peut faire en cinq jours. Paris est dans le top 3 et l'auteur de dire : «Pour moins de 20 000 euros, il est possible de passer 5 beaux jours de découvertes dans la capitale culturelle et gastronomique du monde... A condition de rester raisonnable sur le shopping et les grandes marques». Et de préciser, «C'est une somme un peu juste pour vivre en palace et s'abandonner chez Vuiton ou Dior».
On a beau refaire le compte, ici à la rédaction, avec 20 000 Euros on peut même tenir un mois. Haut la main... Sans les courses !

Marc Dandreau
md@vacancespratiques.com

Lundi 30 Avril 2007