vacances pratiques


Version imprimable

Dans ma boule de cristal


Permettez moi tout d’abord de vous présenter tous mes vœux de bonheur, de santé et de beaux voyages pour cette nouvelle année car nul besoin d’être devin pour l’affirmer : 2008 sera l’année du voyage. Plus que 2007 ? Moins que 2009 ? Qu’importe. L’organisation Mondiale du Tourisme est formelle : les dix années qui s’annoncent sont celles qui verront exploser les déplacements de loisirs. Une bonne nouvelle ? Sans doute, même si les chiffres des économistes viennent bousculer nos envies de vacances.



En ouvrant le bal des mauvaises nouvelles, Christine Lagarde, notre Ministre du Tourisme n’a pas fait dans la dentelle en annonçant une inflation de l’ordre de 1% et en confirmant tacitement que la croissance ne devrait pas être brillante en 2008. Même pessimisme en Allemagne, aux Etats Unis voire en Angleterre où l’on constate les prémices d’un ralentissement économique. Et justement, ce sont ces mauvaises nouvelles qui dopent le voyage. L’envie de changer, de prendre du soleil, de voir de nouveaux horizons. Bref bouger pour conjurer les mauvais résultats. Et bouger, c’est consommer. Un cercle vicieux. De quoi redonner du sourire aux indices ! C’est ce que pense Luc Chatel notre Ministre du Tourisme qui s’attend, lui, à une explosion du produit France en 2008. Aussi, vu que depuis des années le chiffre de la fréquentation touristique s’estime au doigt mouillé, voila en avant première les résultats du tourisme hexagonale en 2008. La France avec ses 81 millions de tourisme gardera la première place du classement mondial. On devrait faire 83 en 2009. Je vous laisse deviner la suite. Plaisanterie ? Sans doute pas car on sait aujourd’hui les enjeux du domaine. Le voyage reste l’une des toutes premières activités mondiales.... Mais qui en France s’y intéresse ?

Marcel Lévy
ml@vacancespratiques.com

Dimanche 6 Janvier 2008