D’aussi bobos « Voyage »

En présentant sa nouvelle grille des programmes mercredi dernier, la chaîne de télévision Voyage a adopté le concept de la continuité télévisuelle. Une grille un peu flou floue et sans innovation majeure. Une grille qui devrait plaire aux « bobos » immobiles mais décevoir les nomades curieux.



Voyage est une chaîne de télévision atypique. Dirigée par des professionnels reconnus de la télévision, il lui manque et lui manquera toujours des professionnels du voyage. De ceux qui ne confondent pas documentaires inaccessibles avec envie de partir. Les programmes 2006/2007 replongent dans l’univers du déjà vu (Lonely, Pilot Guides…) ou des « bobo urbains » avec Alexandra Kazan en parisienne forcenée, un magazine de l’ailleurs (très années 70) ou Philippe Gildas (excellent animateur au demeurant). Les choix de base de la chaîne surprennent comme cette série quotidienne sur la croisière. Loin de moi l’idée de la condamner. Le sujet est intéressant mais le marché reste encore très confidentiel.

Où sont les infos pour les touristes, les vacanciers, les amateurs de courts séjours. Toux ceux qui pour partir veulent découvrir et apprécier le voyage sous toutes ses formes. Y compris la plus simple. L’élitisme de la chaîne est toujours difficile à comprendre. On regrette l’absence de réalisme, de perception du marché, d’émissions qui informent et renseignent le plus grand nombre. En télévision, être facile à regarder n’est pas un signe de faiblesse. Comme le disait le regretté Guy Lux : «faire des émissions qui intéressent 1000 personnes c’est très simple. 10 millions c’est très compliqué».
C’est parce que Voyage a tout pour être une bonne chaîne que cette nouvelle grille déplait au lieu de surprendre. Gageons que la prochaine sera bien meilleure.

Anne Le Goff
alg@vacancespratiques.com

Lundi 25 Septembre 2006
pub
pub