Confiance aveugle



La technologie, c’est bien. Lui faire confiance, c’est bien aussi. Mais aveuglément, c’est peut-être un peu trop. Un conducteur polonais est bien payé pour le savoir : il a fini au fond d’un lac… Et non, il n’était même pas soul comme un polonais !

J’imagine que, comme beaucoup, vous avez un jour mis en route un GPS et, pour tester ses capacités, pris une route déjà connue. Il y a quelques années, j’ai failli finir ainsi bien loin de ma destination dans une cour de ferme, le GPS s’obstinant à me dire de tourner à droite alors que justement, il n’y avait pas de route à droite. La technologie est aujourd’hui plus au point, mais il ne faut pas dépasser ses compétences… Samedi soir, un conducteur polonais a fait confiance à son navigateur pour retrouver sa route. Il a donc négligé trois panneaux d’avertissement et emprunté une route fermée depuis un an, car elle est noyée par un petit lac artificiel. Il faisait nuit, son GPS lui disait de passer par là, il avait certainement raison, là. Ce n’est que lorsque le moteur a été noyé qu’il s’est arrêté ! La route étant en descente et toute droite, le véhicule s’était avancé loin dans l’eau… et a commencé à couler ! Le conducteur et ses deux passagers ont réussi à quitter la voiture, et sont grimpés sur le toit pour appeler les pompiers qui sont venus les rechercher en barque. Moralité, la prochaine fois que vous suivrez aveuglément votre GPS pour partir en week-end ou en vacances, vérifiez qu’il est à jour !!

Anne Le Goff
alg@vacancespratiques.com

Dimanche 26 Octobre 2008
pub
pub