Cinq conseils pour bien louer sa voiture

Tous les urbains le savent déjà : pour partir en week-end ou en vacances, louer sa voiture revient moins cher qu’en acheter une, même d’occasion. Assurance, entretien, parking sont autant de frais fixes que les propriétaires doivent assurer. De fait louer, c’est souvent la liberté !



DR dreamstimefree-Bertrandb
DR dreamstimefree-Bertrandb
Louer une voiture pour les week-ends ou les vacances est une formule de plus en plus courue par les citadins. Et pour cause ! Selon les comparatifs de la presse spécialisée, sur moins de 10 000 km par an et pour deux sorties par semaine de moins de 150 km, la location de voiture revient 35% moins cher que la propriété d’une voiture moyen de gamme. La messe est dite. Par ailleurs on peut avoir en ville une voiture de petite taille et besoin d'un grand véhicule pour transporter sa smala au bord de la mer. Bien louer demande un minimum de comparaison, une lecture assez fine des conditions générales et une attention sur le prix au kilomètre supplémentaire, le nouvel eldorado des loueurs.

Qui peut louer ?

Cinq conseils pour bien louer sa voiture
Tous les titulaires d’un permis de voiture sur lequel il reste des points et ne faisant pas l’objet d’une suspension temporaire. Tous ? Pas tout à fait. Pour les jeunes conducteurs de moins de 25 ans les compagnies ont instauré des règles particulières. Ainsi Europcar ou Ucar louent dès l’âge de 18 ans (une Clio à partir de 40 €) mais les frais d’assurance sont plus élevés. Avis permet aux jeunes de 21 à 25 ans de louer un véhicule s’ils sont titulaires de la carte Mouv. National Citer, Hertz, Autoescape ou Alamo ne louent qu’à partir de 21 ans. Attention, ne louez jamais à votre nom un véhicule pour un ami ou un parent qui n’aurait pas l’âge requis. En cas de problème, vous seriez seul responsable des dégâts.

Réserver au dernier moment ?

dreamstimefree © Serghei Starus
dreamstimefree © Serghei Starus
C’est l’erreur à ne pas commettre. Dans certains cas, difficile de faire autrement, mais c’est à 48 heures de la prise du véhicule que les prix commencent à grimper sur certains modèles, généralement les entrées de gamme. Les utilitaires (Espace, 807…) sont plus chers le week-end à la dernière minute qu’en semaine, tout comme les 9 places souvent réservés par les clubs et associations. En jouant bien sur les dates et les heures, Interrent permet de dénicher des soldes de dernière minute à 7€ la journée. Mais l’idéal, c’est de louer 30 jours avant. Ainsi Alamo fournit des solutions prépayées en ligne qui permettent de bénéficier de réductions sensibles (variables selon les modèles et la durée de location). Il est aussi possible, uniquement au téléphone et en agence, de mettre une option à un prix. Autrement et depuis peu, les conditions d’annulation sont plus rigoureuses (elle restent gratuites chez Auto Europe). Il est toujours prudent de téléphoner avant de louer, même sur Internet. Enfin, n’oubliez jamais que les week-ends sont propices aux forfaits à prix bas.

Où louer sa voiture ?

Cinq conseils pour bien louer sa voiture
Dire qu’Internet est une base de travail est un euphémisme. Tous les grands loueurs disposent de services en lignes et force est de constater que le web est généralement moins cher que l’agence. Pour autant, ne croyez pas que louer sur le net aux « grossistes » (Autoescape, Autoeurope soit toujours plus économique que sur les serveurs des entreprises spécialisées: pour les vacances scolaires, la concurrence fait rage. La seule solution : comparer. D’autant que chacun fait des promos ponctuelles qui peuvent être de véritables opportunités (une case permanente promo est ainsi accessible sur le site d’Auto Europe, sur celui de National/citer, etc). Le souci, sur bon nombre de comparateurs, pas question de connaître le nom du loueur avant l’émission du bon de réservation, une fois la prestation payée. Qu’importe, les problèmes sont faibles. Pensez que le téléphone est une bonne arme marketing, les téléopérateurs ont parfois la latitude de s’adapter aux tarifs de la concurrence et certains sont moins chers au bout du fil que sur le net. A voir : louervoiture.fr qui apporte une aide précieuse au moment du choix. Idem pour holidayautos.fr qui garantit des prix bas dans 87 pays. Des tarifs complets, assurances incluses et des prix souvent attractifs. Même travail pour l’étranger. Les sites américains, aux promos ravageuses, repèrent les visiteurs étrangers et ne proposent pas forcément les mêmes tarifs. Conséquence : louer en France, chez un TO (en ligne ou spécialisé) coûte de 10 à 20% moins cher. Dernière astuce : les cartes visa « premier » ou Mastercard Gold prennent en charge les assurances complémentaires, donc inutile d’y souscrire deux fois.

Comment définir le besoin

Cinq conseils pour bien louer sa voiture
Petite, grande, cabriolet… Le choix d’une voiture de location demande une bonne définition des besoins. Petite pour de petits trajets à des petits prix. Moyenne pour partir à quatre, en famille, mais attention aux fausses berlines. La Zafira d’Opel, très en vogue chez les loueurs, est poussive. On regrette vite de l’avoir choisi. Dans les classes supérieures, les Monospaces tiennent la vedette mais les intermédiaires moins connus, dans la famille des 4X4, sont de remarquables bonnes affaires. Prudence, les classes de véhicules changent d’un loueur à l’autre et aucun loueur ne vous garantira que le véhicule choisit sera dispo le jour du départ. Si vous souhaitez un véhicule précis, exigez que sa disponibilité soit associée à la réservation, quitte à annuler sur place votre location le jour du départ. Chez Alamo, si c’est l’agence qui n’a plus le véhicule choisi dans son garage, elle vous offrira le passage dans la catégorie supérieure. Regardez avant de louer les tarifs réservés aux abonnés : la carte est souvent amortie dès la deuxième location. Demandez-vous également qui va conduire car chaque conducteur supplémentaire est aujourd’hui facturé (entre 25 et 55 €). Déterminez à l’avance le nombre de kilomètres à parcourir et privilégiez les formules «kilomètres illimités» (assez rares en Europe pendant les vacances). Attention au forfait inclus dans la durée de location, car si vous dépassez le kilométrage, vous serez facturé au prix fort. Bien pratique pour définir ses besoin, locationdevoiture.fr a imaginé 3 packs, «Pack basique», «Pack confort» et «Pack premium», selon des critères expliqués ici qui permettent de mieux comprendre l'offre. Enfin, une fois décidé, au moment de prendre la voiture faites un tour précis du véhicule. Signaler TOUTES les anomalies (rayures légères, bosses, joint décollé…) afin qu’elles soient portées sur le bon de prise. Vérifiez la présence de la roue de secours, les ceintures et l’état intérieur de la voiture. N’hésitez pas à utiliser les premiers kilomètres comme test pour vérifier l’embrayage et les freins. En cas de soucis : revenez pour un échange ! La sécurité est essentielle.

Que faut-il faire avant de rendre sa voiture ?

Cinq conseils pour bien louer sa voiture
- Le plein évidemment sauf si vous avez opté pour que le service soit fourni par le loueur. Dans le cas contraire, le service « à la pompe » vous sera facturé. De quoi faire doubler le tarif.
- Nettoyez votre voiture si elle est trop sale. Certains loueurs refusent les animaux et exigent que le véhicule soit exempt de poils au retour. Faute de quoi vous payerez 110 € de remise en état. Attention à la cigarette. Les voitures dépourvues de cendrier sont généralement « non fumeur ». Vérifiez à la location que vous pouvez fumer, sinon un nettoyage vous sera facturé.
- Vérifier votre montre : vous avez le droit à 59 minutes de retard pour rendre la voiture (29 minutes pour Hertz – 2 heures pour Alamo aux USA). Renseignez-vous et prévenez par téléphone car au- delà, vous paierez une journée supplémentaire.
- Vérifier le calendrier : si vous rapportez la voiture avant le délai prévu et que vous avez une utilisation kilométrique calculée au forfait sur un nombre de jours pré déterminé, le kilométrage sera recalculé sur le nombre de jour réel. Il est dans ce cas plus économique de garer la voiture devant chez vous, et de la rendre au jour prévu !

Cinq conseils pour bien louer sa voiture
Louer à l’étranger

Première règle à adopter, il faut louer avant de partir. Parce que cela permet de comparer confortablement et bien mieux qu’en urgence à l’aéroport, la valise au pied. La voiture est ainsi réservée en ligne, elle est à disposition à la descente d’avion. Un passeport, une carte de crédit et un permis de conduire, le tour est joué. Attention, dans certains pays il doit être international, le permis (poser la question à l’ambassade du pays concerné). Il se récupère en Préfecture (le formulaire peut se télécharger sur le site www.diplomatie.gouv.fr mais il faut quand même emporter son permis français, car l’international n’est valable qu’en combinaison avec le document original. Au guichet, gare aux conditions de location : normalement la réservation a donné lieu à des précisions sur le tout inclus (assurances, deuxième conducteur, le plein), pas question de se faire facturer des frais de départ. Mais encore faut-il maîtriser la langue locale: comme ce n’est pas toujours le cas, prendre la précaution avant le départ de valider son vocabulaire de base en anglais ! Attention à l’âge à partir duquel la location se pratique : en Europe c’est généralement 21 ans, aux Etats-Unis dès 18 ans, mais avec des suppléments d’assurance pour les moins de 26 ans. Une empreinte de carte de crédit permet de laisser une caution à la prise de voiture, attention à toujours la récupérer au retour des véhicules et à demander la facture définitive. Les cas échéant, il sera toujours plus difficile de contester à distance. Faire comme en France le tour du véhicule, intérieur et extérieur, pour faire noter tout accroc. Et au moment de partir, faire une prise en mains. Les voitures automatiques (systématiques aux Etats-Unis) demandent un peu d’apprentissage. La conduite à gauche encore plus. Astuce : sachez que le conducteur est toujours du côté de la ligne centrale de la route. Et avant de quitter la station de location, se faire rafraîchir la mémoire sur les limites de vitesse à respecter…..

Le bon vocabulaire

CDW (Collision Damage Weaver): Cette option correspond à un rachat de franchise, qui permet d’avoir moins à débourser en cas d’incident. Chez Rentacar, le rachat partiel est payant à raison de 3€ par jour dans une limite de 1200 € par location. Il existe également une super CDW, c’est à dire la suppression totale de franchise. Il en coûte 9,70 € chez Avis, 6,5 € chez National/Citer et Holidays Auto et Auto-escape cassent les prix avec un rachat total fixé à 3 € par jour.
Dépôt de garantie: Généralement déposé sous forme d’empreinte carte bleue, ce dépôt permet au loueur de se prémunir contre les mauvais payeurs. A récupérer à la sortie !
Frais d’abandon: Frais de rapatriement du véhicule dans sa station d’origine si vous prenez la voiture à Paris et que vous la rendez à Nice. Ils peuvent être contournés : la formule Hertz louez ici/laissez ailleurs permet des restitutions gratuites en France.
Franchise: Montant maximum qui reste à votre charge en cas d’accident ou de vol du véhicule. Elle peut être "totale " ou " réduite " si vous avez souscrit l’(les) option(s) correspondante(s).
PAI (Personal Accident Insurance): L’assurance qui couvre les dommages corporels du conducteur et de ses passagers, à hauteur d’un maximum garanti.
SPAI (Super Personal Accident Insurance): Cette assurance permet d'étendre le champ de couverture des personnes aux effets personnels, aux bagages et aux frais de transport et d'hébergement liés au voyage.

Vendredi 15 Juin 2012
pub
pub