Cet été, en route pour la France, toute !

Pour vous, les vacances s’annoncent elles françaises ou étrangères cet été? Parce que le dépaysement est souvent au coin de la rue et que les finances demandent encore un répit, pour la majorité des Français, ce sera direction l’Hexagone !



A l’occasion du Salon Mondial du Tourisme qui a eu lieu la semaine dernière à Paris, l’institut IFOP a interrogé les français pour Hotels.com sur leurs intentions de vacances pour l’été 2014. Résultat : c’est massivement en France (41%) que les vacanciers projettent de se rendre. En tête et un peu curieusement, la Normandie (12% des intentions) qui devance la Côte d'Azur (8%), le Pays Basque (7%), les Alpes (4%), les Pyrénées (3%) et le Massif Central (2%).

A l’étranger, c’est l’Europe qui pointe en tête des intentions de vacances (11%), avec nos voisins pour objectif : l’Espagne et l’Italie à égalité (3% des intentions de départ), devant la Grèce (2%), puis l'Islande et l'Irlande, chacune créditée de 1%.

A égalité avec l’Europe vient ensuite la région Océanie-Pacifique avec elle aussi 11% des réponses. La Polynésie surfe en tête (6%), suivie par l'Australie (3%) et la Nouvelle-Zélande (2%). L'Asie tente 9% des Français. Et d'abord, le Japon, ainsi que la Thaïlande et le Vietnam avec 2% des citations chacun, deux fois mieux que la Chine, les Philippines et l'Indonésie.

L'Amérique du Nord réalise le même score (9%) que l’Asie avec une préférence pour le Canada (4%), devant New York, curieusement créditée d'un petit 2%, puis Los Angeles, San Francisco et Miami qui recueillent chacune 1% des citations.

La zone Caraïbes-Amérique du Sud est citée par 7% des personnes interrogées, avec une préférence nette pour les îles (Antilles françaises, Cuba, République Dominicaine…) qui suscitent 4% des envies, malgré une période estivale moins favorable pour la visite que l'hiver. Mexique, Brésil et Argentine suivent avec un modeste 1%.
L'Afrique reçoit 5% des intentions de départ avec la Réunion en tête (2%), suivie du Maroc et de la Tunisie (1%).

Il reste que moins de la moitié des Français déclare actuellement avoir l’intention de partir en vacances. Souci d’économie, envie de ne pas faire envie ? Il est vrai que pour tous ceux qui n’habitent pas en ville, le fait de rester tranquille dans son jardin peut déjà constituer, en soi, le sentiment d’être en vacances. A la maison.

Annie Fave

Mardi 25 Mars 2014
pub
pub