C'est bientôt l'été, pensez à vous déconnecter

Nous sommes tous des enfants du numériques, même les plus vieux d'entre nous qui se sont, avec délice, jeté à l'assaut du net, de la vidéo voire de la photo. Désormais le pixel a remplacé la pellicule, l'ordinateur le projecteur et le copier/coller les longues et fastidieuses soirées de montage. Le bonheur ! Mais toute médaille à son revers. Nos enfants naissent un portable à l'oreille et deux heures sans internet sont impossibles à envisager. Pire, nous sommes devenus accrocs, y compris pendant nos vacances !



Selon l'institut de sondage Lh2 pour Kelkoo, les Français consacreront cet été en moyenne 4h par jour à l’utilisation de leurs équipements High Tech, soit 56 heures au total à surfer sur internet, envoyer des emails ou téléphoner sur leur portable... Le tout pendant les deux semaines de vacances qu'ils prendront. Alors que c’est en général la période dont on profite pour se couper de son quotidien, il semblerait que les Français aient du mal à se déconnecter… L'étude révèle que les vacanciers français emporteront cet été en moyenne entre 2 et 3 produits High Tech dans leurs bagages d’une valeur totale de 727 euros en moyenne et que seuls 5% d’entre eux n’en emporteront aucun. Cumulé, le temps consacré à la High Tech devrait dépasser les activités de tourisme plus classiques comme les visites culturelles (2h26), la baignade et les bains de soleil (1h59). Le Top 4 des produits High Tech en vacances d’été est assez classique : le téléphone portable, l’appareil photo numérique, l’ordinateur portable et le caméscope.
Le constat est sans appel : nous sommes dépendants pour le meilleur comme pour le pire. Finies les chasses au trésor sur la plage, désormais on traque le signal Wifi, les 5 barres de l'indicateur de connexion, le clavier mis en libre service à la boutique du coin. Plus "piquousés" que nous, impossible. Ajoutez à cela la console de jeux dans le sac des enfants et petits enfants, le DVD à l'arrière de la voiture, le détecteur de radars fixes (encore autorisés). Le compte est bon. Désormais on voit le monde dans un viseur ou les bras tendus. On en profite sur sa télé HD. On découvre les cultures et les traditions sur son iPhone ou son iPad. A croire que la vraie bonne idée est de créer des hôtels ou des gîtes "high tech free". Un peu comme une interdiction de fumer version numérique, une sorte de centre de désintoxication. Sûr qu'il y aurait du monde pour ce type de cure. Moi le premier !

Marcel Lévy

Vendredi 10 Juin 2011
pub
pub