Boire ou voyager, il ne faut (presque) plus choisir…



Les voyages à thème, on connaissait. Aujourd’hui, la tendance est à l’œnotourisme où l’art de découvrir une région ou un pays par la richesse de ses caves ! Les offres abondent dans ce sens, que ce soit pour séjourner à Bordeaux, en Champagne, comme au Portugal ou en Grèce.


Amateurs avertis, néophytes curieux ou familles en balade… Tous sont appelés à se retrouver sur la route des vins, pour partager un moment de convivialité autour d’un verre. Les vignerons et les négociants sont les premiers à profiter de ce «tourisme viticole» qui leur offre la possibilité de promouvoir leur production directement auprès des clients. En plus, ils trouvent l’occasion de partager leur passion du métier et la richesse de leur terroir… Le seul «hic» - si vous me passez l’expression – est que le chemin qui mène à une cave a tendance à mener à… d’autres caves. Et comme on dit, «Un verre ça va, 10 verres, bonjour les dégâts !». Les voyageurs qui auront ainsi bien goûté – c’est le cas de le dire – à la culture locale ne seront sûrement pas en état de prendre le volant. Et si Tata Simone s’est pour une fois laissée tenter par le mousseux, qui ramènera tout ce petit monde à l’hôtel ou à la maison d’hôtes ? A moins de s’inscrire à une excursion entièrement prise en charge par l’office du tourisme par exemple, il faudra donc se montrer prudent… et tirer le «sobre» à la courte-paille !
Quel dommage alors de découvrir de vrais trésors en sachant que jamais on ne pourra les goûter !

Coralie Pascaud
cp@vacancespratiques.com

Jeudi 31 Mai 2007
pub
pub