vacances pratiques


Version imprimable

Au bonheur des cieux !




« Nous ne sommes pas, de notre vivant, à l’abri de la folie. Autant alors le prévoir dans l’au delà ». Voilà priori ce que pense une nouvelle secte américaine qui milite pour le « voyage des corps » après la mort. Une idée loufoque qui semble plaire aux californiens fortunés dont quelques membres viennent de réserver des « voyages post mortem » d’une dizaine de jours.


Mikael Yourth n’est pas à première vue un plaisantin. Ce patron de funérarium est « triste à en mourir de plaisir… » C’est lui qui le dit. Mais bon, il faut bien vivre, et la mort est un marché qui nourrit bien son homme ! Fort de ce constat, à la tête d’une centaine de californiens, regroupés dans une association, il travaille âprement aux voyages des corps. Sur le papier, l’idée est simple. Pour réussir cette mort il vous faut un simple cercueil transparent (pour ne rien perdre du spectacle) muni sur chacun des côtés d’une roue lumineuse composée de diodes de couleur qui clignotent en permanence. Les diodes sont fixés aux doigts de la main du défunt. Lorsque les lumières s’arrêtent, c’est là qu’il faudra faire incinérer le corps. Une sorte de « hasard harmonieux » qui détermine le meilleur endroit pour la meilleure sépulture. Bien sur, les autorités internationales ne voient pas cela d’un bon œil. Peu de pays rigolent avec les cadavres et rares sont les destinations qui vont accepter ce cercueil transparent sur leur territoire. Qu’importe, à ce jour une dizaine de contrées (moyennant finances) ont accepté le voyage des corps. Divers états américains auraient fait savoir qu’ils ne s’opposeront pas au transit des corps dans le respect des lois.
Faire « de ce dernier voyage, le plus des beaux des voyages » est la devise commerciale de Yourth. Bonne nouvelle, les agences sur internet ne piqueront pas le produit aux producteurs !

Marcel Lévy
ml@vacancespratiques.com

Mardi 5 Juin 2007