Agaçant



Il est sorti de ses gongs, le Ministre. Celui des transports, Dominique Bussereau. La raison ? Une x ième panne de caténaire à la SNCF. Une cinquantaine de TGV ont pris du retard, samedi, à cause d’une de ces fameuses alimentations électriques défaillantes. Les chemins de fer annoncent la rénovation de leurs équipements, mais encore va t-il falloir la financer. Et croiser les doigts, parce que tous les investissements ne pourront rien pour contrer la bêtise !

Cinq ou six heures de retard, c’est exaspérant. Voir insupportable. Et quand on a payé son billet le prix fort, on est pour le moins énervé. Et d'ailleurs même si on l'a eu pour pas cher! Et la prochaine fois, même si on a envie de la jouer écolo en prenant le train, c’est la voiture que l’on prendra. Et hop, Paris Bordeaux, ce sera par l’autoroute. Simpliste ? Peut-être, mais naturel, et tous ceux qui ont eu des problèmes en partant en week-end doivent m’approuver ! La solution, le Ministre Bussereau semble l’avoir trouvé : il demande à Réseau Ferré de France, qui possède le matériel, de trouver de l’argent pour permettre à la SNCF d’entretenir les équipements. Le problème, c’est que RFR n’en a pas, de sous, et croule même sous une dette de 28 milliards d’euros ! Et comme c’est vous et moi que le finançons, cet organisme, il y a fort à parier que tôt ou tard, c’est à notre porte-monnaie que l’on va s’adresser pour les soigner, ces catenaires. Encore une hausse des prix des billets ?
Le problème, c’est que les problèmes de caténaire, pour récurrents qu’ils soient, ne sont pas tous dus à la vétusté ou au manque d’entretien. Le matériel de samedi, c’est avec des plombs qu’il a été détérioré. Chasseur maladroit ou tir délibéré, une enquête est en cours. Pas certain qu’elle aboutisse. Mais le fait est que tous les plans de modernisation annoncés voire réclamés par le Ministre ne serviront à rien tant qu’il y aura des abrutis pour tirer en l’air…

Anne Le Goff.
alg@vacancespratiques.com

Dimanche 2 Novembre 2008
pub
pub