130 jours pour sourire



Rassurant ! Il n’y a pas que les Français à être considérés comme de gros désagréables : les Suisses se lancent dans une opération de formation pour apprendre à sourire aux cafetiers, chauffeurs de taxis, policiers ou contrôleurs des chemins de fer. Objectif : être hilares pour accueillir les supporteurs de l’Euro 2008 en juin prochain.

Ce n’est pas bon pour le tourisme, les têtes d’enterrement. Christine Lagarde et Luc Chatel le répètent à l’envie depuis quelques mois : sou-ri-ez ! Cela fait plaisir, cela rend chaleureux, et vu que les visiteurs viennent dépenser des sous, autant les accueillir agréablement. Nos Ministres le répètent même tant et si bien que le message a franchi les frontières. Les suisses ont embauché un comédien et un professionnel de la communication pour enseigner la chaleur humaine à des formateurs provenant de différents métiers qui côtoieront les supporteurs de l’Euro 2008. Chauffeurs de taxis, douaniers, policiers, contrôleurs des chemins de fer, ils vont tous y passer. Et ces formateurs apprendront ensuite à ceux qui le veulent les ficelles du sourire. Parce qu’il paraît que les suisses sont trop sérieux, « Il faudrait y ajouter une touche de gaieté », dit-on à Berne.
Passée la période d’apprentissage puis celle de l’Euro elle-même, peut-être les Suisses pourront-ils nous repasser leurs formateurs. Allez savoir : d’un côté à l’autre du Lac de Genève, il y a sûrement des cours à prendre ! Il reste que la facture de la formation suisse est salée : 12,5 millions de francs suisses. De quoi rire jaune.

Anne Le Goff
alg@vacancespratiques.com

Dimanche 27 Janvier 2008
pub
pub